LA PRISON PLUTÔT QUE LA SOLITUDE ?

Des hommes et des femmes japonais, fuyant la solitude, décident de commettre volontairement des larcins – dans neuf cas sur dix, des vols à l’étalage – et se font incarcérer. Ils se retrouvent satisfaits avec un toit sur la tête, des repas réguliers, et de la COMPAGNIE. Libérés, ils répètent leur mauvais coup pour retourner « chez eux ». Certains vont jusqu’à dire : « La prison pour moi est un lieu de détente et de confort… Il y a plein de gens pour parler. » Du monde entier, depuis 2015, nous parviennent des affirmations choc : la solitude, celle qui découle de l’isolement, est l’un des pires ennuis des aînés, nous disent les chercheurs sur le vieillissement. Elle produit un taux de mortali

MON PÈRE ET LES MARGUERITES

Mon père était connu des médias canadiens comme « l’apôtre des fumeurs ». Entre les années 1967 et 1984, il s’était adressé personnellement par le biais du Plan de 5 jours pour cesser de fumer 1-- une thérapie de groupe très appréciée -- à plus de 25 000 fumeurs francophones au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans l’Est de l’Ontario pour leur enseigner avec succès qu’ils pouvaient choisir de ne plus fumer. Fondateur en 1976 du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS)2, il croyait fortement à la nécessité d’éduquer le grand public sur les méfaits du tabac tout en lui offrant les moyens d’en être libéré. Parmi les actions de lutte sociale qu’il avait alors proposées, il y avait : →

LA CONSOUDE, L’HERBE QUI SOUDE LES OS ?

Une triple fracture de la cheville gauche m’a doublement confinée en ce printemps de COVID-19. Finalement libérée d’une attelle puis d’un plâtre, avec l’assurance du chirurgien que la guérison était totale, et l’ordre insistant de me remettre à marcher, il m’a fallu réapprivoiser mes jambes : l’une très enflée, l’autre devenue très paresseuse. Alors… j’ai fait appel à la CONSOUDE ! Permettez-moi donc de partager avec vous les exploits de cette plante verte que la tradition séculaire qualifie de plante médicinale. Sa longue histoire thérapeutique n’a jamais changé, et son palmarès en matière d'usage médical est impressionnant. Mieux encore, l'efficacité et la sécurité de la consoude (Symphytu

LE TEMPS DES CERISES

C’est le temps des cerises, le temps d’en cueillir, le temps de s’amuser à s’en garnir les oreilles, le temps de jouir de ce fruit rouge à merveille, savoureux, juteux, et phénoménalement riche en nutriments essentiels pour notre santé. La cerise -- que beaucoup de gens tout autour du monde associe au printemps revenu, à la liberté retrouvée, et à une joie de vivre renouvelée -- a suscité beaucoup de recherches scientifiques ces dernières années. Ces études suggèrent que la consommation de cerises douces ou acidulées peut promouvoir la santé en prévenant ou en diminuant le stress oxydatif et l'inflammation. Une étude affirme même qu’elle est « une option non pharmacologique pour le traitemen

Y AURA-T-IL UNE VIE APRÈS LA COVID-19 ?

La souffrance peut annihiler notre passé, et notre présent. Elle peut distordre notre histoire, notre identité et notre personnalité, mais le plus effroyable…c’est sa capacité d’anéantir le futur. Lorsque demain n’habite plus nos rêves, une agonie morale et spirituelle nous subjugue, et nous immobilise dans un emprisonnement perpétuel, celui du moment actuel douloureux. Le docteur Siddhartha Mukherjee, réfléchissant à cette attitude, l’identifie à celle de ses patients cancéreux qui se laissent tellement engloutir par la réalité immédiate de leur maladie que le monde autour d’eux s’estompe. Combattre et vaincre au quotidien le monstre devient une obsession. Et que le patient soit à l’hôpital

Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe