• Danièle Starenkyj

LA RÉGLISSE, UN TRAITEMENT POTENTIEL CONTRE LE NOUVEAU VIRUS SARS-CoV-2

Le nouveau virus SARS-CoV-2 est étroitement lié au coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) qui avait provoqué une épidémie en 2003. Tragiquement, depuis fin 2019, ce nouveau virus a causé une pandémie et tué des millions de personnes.


Après une année de recherches intensives, trois vaccins ont été approuvés mais aucun traitement spécifique contre le virus n’est encore disponible. Des études 2021 suggèrent une piste intéressante.


A. La glycyrrhizine inhibe efficacement la réplication du SARS-CoV-2 en inhibant la protéase principale du virus.


Dans cet article publié le 2 avril 2021 dans la revue VIRUSES, onze scientifiques allemands affirment que la nécessité de trouver de nouveaux composés antiviraux pour le traitement des patients infectés par le SARS-CoV-2 est urgente. Ils proposent ainsi de considérer les produits naturels à activité antivirale qui peuvent contribuer à améliorer l’état général des personnes infectées par le SARS-CoV-2.


L’ACTIVITÉ ANTIVIRALE DE LA RÉGLISSE


La pharmacopée orientale utilise la réglisse depuis des millénaires -- et l’a fait encore lors de l’éclosion des cas de Covid-19 en Chine -- sans jamais démentir sa puissante efficacité.


Ainsi, l’étude parue dans VIRUSES est propre à convaincre les plus sceptiques. Ces scientifiques ont examiné de très près l'activité antivirale de la GLYCYRRHIZINE, le principal ingrédient actif de la réglisse contre le SARS-CoV-2.


Voici leurs résultats :

1. Ils ont démontré que la glycyrrhizine inhibe puissamment le SARS-CoV-2 in vitro.

2. Ils ont découvert le mécanisme sous-jacent de cette action, soit :

3. la glycyrrhizine bloque la réplication virale en inhibant la protéase principale du virus, Mpro, qui est essentielle à la réplication virale.

4. Cette étude allonge la liste déjà connue de l’activité antivirale de la réglisse (Glycyrrhiza glabra) et de son ingrédient actif la glycyrrhizine contre les virus

de l'herpès simplex, le virus de l'immunodéficience humaine ainsi que les coronavirus humains et animaux.


CONCLUSIONS PRATIQUES DE CETTE ÉTUDE


1. Ces scientifiques ont conclu que la consommation de produits contenant de la glycyrrhizine, tels que LA SIMPLE TISANE DE RACINE DE RÉGLISSE peut être très bénéfique pour les personnes infectées par le SARS-CoV-2.

2. En effet, dans cette étude, c’est l'extrait aqueux de racine de réglisse qui a été étudié pour son activité antivirale contre le SARS-CoV-2 in vitro.

3. L'extrait aqueux de racine de réglisse a montré des effets antiviraux à une concentration subtoxique de 2 mg/mL. Cette concentration est inférieure à la dilution normale de consommation. En effet, une tisane de réglisse fournit 12,5 mg/mL de glycyrrhizine.

4. La réplication du SARS-CoV-2 a été complètement bloquée par la glycyrrhizine à une concentration de 0,5 mg/mL.

5. Aucun effet cytotoxique n'a pu être observé même à une concentration de 4 mg/mL.

B. Le potentiel de la glycyrrhizine et de l'extrait de réglisse dans la lutte contre le COVID-19 et les affections associées


Cet article par des auteurs égyptiens donne des conseils pratiques sur l’usage de la réglisse contre le virus COVID-19.


1. La méthode la plus courante pour extraire les principes actifs de la racine de réglisse est l'utilisation d'eau chaude. C’est une confirmation du bien-fondé de la bonne vieille habitude de faire et boire régulièrement des tisanes.


2. L'extrait de réglisse ou ses constituants suppriment de nombreux virus à ARN et à ADN. En outre, il a été démontré qu'une petite dose d'extrait de réglisse a une activité antivieillissement. Il peut donc éliminer l'accumulation de cellules sénescentes. L'accumulation de cellules sénescentes est la principale cause de l'exagération de la charge en cytokines, ou de la tempête de cytokines, chez les personnes âgées et obèses infectées par le virus COVID-19, et d'un nombre accru de décès.


3. L'extrait aqueux de réglisse présente une activité antivirale contre plusieurs virus tels que le virus respiratoire syncytial humain (HRSV) et l'entérovirus 71. Il a réduit l'infection par le HRSV dans une large mesure en inhibant l'attachement viral, l'absorption et la stimulation de la sécrétion d'interférons humains.


4. La marge de sécurité de la réglisse est élevée. L'Union européenne a proposé une dose de 100 mg/jour comme limite maximale de consommation de glycyrrhizine (soit 60 à 70 g de réglisse). Les doses quotidiennes de racine de réglisse nécessaires pour le traitement de l'ulcère et de la gastrite ont été suggérées comme étant comprises entre 1 g et 15 g. Cependant, des doses plus élevées pendant de longues périodes peuvent augmenter le risque d'hypokaliémie (diminution anormale de potassium dans le sang) et d'hypertension.


5. Les auteurs proposent l'utilisation d'UNE PETITE DOSE d'extrait de réglisse contenant 10-50 mg de glycyrrhizine comme dose prophylactique (préventive) quotidienne contre le COVID-19. De même, une dose importante d'extrait de réglisse contenant 50-100 mg de glycyrrhizine peut être utilisée trois fois par jour pendant la phase initiale de la maladie pour prévenir la progression de la maladie et éradiquer le virus.

C. Glycyrrhizine : Un médicament alternatif pour le traitement de l'infection par le virus COVID-19


Cet article nous vient de chercheurs français.


1. L’acide glycyrrhizique (AGR) est un phyto-médicament oriental bien établi, utilisé depuis longtemps pour traiter les troubles hépatiques. La production de ce médicament est sécurisée, et il est facile de trouver des produits pharmaceutiques de bonne qualité.


2. L’AGR est considéré comme un produit naturel sûr, dont l'utilisation chez l'homme comme agent protecteur du foie est établie depuis longtemps. Les effets indésirables sont relativement rares et gérables.


3. L’AGR est utilisé chez l'humain pour le traitement de l'hépatite chronique (et d'autres maladies du foie) et a montré une activité marquée contre certains coronavirus tels que le virus porcin PEDV. Il est également utilisé pour traiter les inflammations cutanées.


4. L'activité anti-inflammatoire de l’AGR pourrait être utile pour soulager le syndrome de détresse respiratoire associé à l'infection virale.


5. Il n'y a pas d'obstacle à l'association du GLR avec divers médicaments, et son association avec des médicaments antiviraux tels que la chloroquine ou le ténofovir pourrait être bénéfique.


6. L’AGR, qui peut être administré par voie intraveineuse et par voie orale, peut servir de co-médicament pour augmenter la biodisponibilité de produits peu solubles. Il est également judicieux d'associer l’AGR à d'autres agents antiviraux ayant des mécanismes différents pour renforcer la réponse antivirale (combinaison d'effets cytoplasmiques et membranaires).


7. L’AGR induit une désorganisation cholestérol-dépendante des radeaux lipidiques qui sont importants pour l'entrée du coronavirus dans les cellules. Ces effets membranaires jouent probablement un rôle important dans l'activité antivirale.


8. L’AGR est un liant efficace de l'HMGB1 (une protéine qui joue un rôle dans l’inflammation). Compte tenu des multiples fonctions de l'HMGB1 dans les infections et la réplication virales, le piégeage de l'HMGB1 par l’AGR pourrait contribuer de manière significative à une diminution de la réponse inflammatoire excessive induite par le virus et de la réplication virale.


CONCLUSION


Je pourrai citer encore plusieurs études américaines, européennes et chinoises rapportant les effets bénéfiques de la réglisse, de la glycyrrhizine et/ou de l’acide glycyrrhizique dans la lutte contre la COVID-19. Une étude parle même de l’usage de NANOPARTICULES d’acide glycyrrhizique en tant qu’agents antiviraux et anti-inflammatoires dans le traitement de la COVID-19 !


Mais fidèle au choix de la simplicité dans tous les aspects de la vie, je vous invite à remplacer quelques tasses de café quotidiennes par de la tisane de racine de réglisse en poudre ou râpée. Si vous avez lu ce blogue sérieusement, vous n’hésiterez certainement pas à le faire, car comme l’affirme une autre étude dans son titre : La réglisse est une herbe potentielle pour vaincre les infections par le nouveau coronavirus (COVID-19).


©2021 Danièle Starenkyj

SOURCES:

1. Lukas van de Sand et coll., Glycyrrhizin Effectively Inhibits SARS-CoV-2 Replication by Inhibiting the Viral Main Protease, Viruses, 2021.

2. Adel A.Gomaa et coll., The potential of glycyrrhizin and licorice extract in combating COVID-19 and associated conditions, Phytomedicine Plus, 2021.

3. Christian Bailly et Gérard Vergoten, Glycyrrhizin: An alternative drug for the treatment of COVID-19 infection and the associated respiratory syndrome, Pharmacol Ther, 2020.

4. Zhaoyan Zhao et coll., Glycyrrhizic Acid Nanoparticles as Antiviral and Anti-inflammatory Agents for COVID-19 Treatment, ACS Appl Mater Interfaces, 2021.

5. Habeb Al-Kamel , Oliver Grundmann, Glycyrrhizin as a Potential Treatment for the Novel Coronavirus (COVID-19), Mini Rev Med Chem, 2021.

6. Le blogue « Un doux remède antiviral : La réglisse » est une lecture complémentaire utile./ 8 septembre 2020.

269 vues
Posts à l'affiche
Posts récents