• Danièle Starenkyj

VOUS VOULEZ CHANGER LE MONDE? OFFREZ DES FLEURS !

Le pouvoir millénaire des fleurs pour dire : « Je t’aime- Je suis désolé(e)- Je te félicite – Prends courage – Je ne t’oublie pas » et autres affirmations réconfortantes, n’a jamais été démenti.


Mais plus près de nous, ce pouvoir mystérieux a été confirmé et grandement élargi par des études scientifiques qui ont établi que les fleurs amélioraient la santé émotionnelle en provoquant des émotions rares à notre époque : la JOIE pure et simple chez qui en reçoit et la GENTILLESSE gratuite chez qui en donne.


LA GENTILLESSE FLORALE


Donner sans attente d’un retour, et dire merci spontanément sont les deux pôles d’une santé sociale robuste. Donner des fleurs pour rien, juste pour le plaisir de faire plaisir fait partie de ces petits actes gratuits, ces actes de bonté spontanés, de bienveillance au hasard, en fait, de ces simples actes du cœur qui font surgir du tréfonds de l’âme cette réalisation vitale : il y a encore du bon monde dans ce bas monde !


LA BEAUTÉ SAUVERA LE MONDE


Les fleurs c’est de la beauté gratuite, c’est cette beauté qui peut nous sauver de ces actes d’injustice auxquels nous sommes constamment confrontés, car la beauté suscite la joie. La beauté réveille la douceur. La beauté, disait Dostoïevski, sauvera le monde… à tout le moins ne peut-elle pas l’émouvoir, l’instant d’un regard ? D’autres ont dit qu’elle avait la capacité de racheter ce qu’il y a de plus douloureux dans cette vie, et de le transformer en un chef-d’œuvre triomphal… c’est ainsi que Soljenitsyne, après 20 ans passés dans les atroces camps soviétiques, a repris cette affirmation dans son discours de réception du prix Nobel de littérature en 1970. Certes, la beauté semble de plus en plus impalpable dans notre paysage souillé par l’activité rapace des humains … mais essayez de tendre un bouquet de fleurs à un inconnu, et sur son visage vous verrez se dessiner la beauté d’un sourire ému. Fermez les yeux et imaginez l’impact de la multiplication de ce geste autour de vous…


LA SCIENCE AFFIRME


1. Les effets de relaxation physiologique et psychologique de l'observation d’un bouquet de roses chez les employés de bureau


Le "techno-stress" est lié à une artificialisation au rythme si rapide que nous nous trouvons aujourd'hui chaque jour, toute la journée, dans des situations de stress à la maison, dans la rue, et au travail. L'hypothèse des auteurs de cette étude est que les personnes modernes en état de stress peuvent être détendues par le contact avec la nature -- soit un simple bouquet de roses roses placé sur leur bureau à côté de leur ordinateur.


Les résultats ? L’étude a évalué les changements dans l'activité du système nerveux autonome, une mesure physiologique du stress, chez des employés de bureau qui regardaient des roses fraîches. Une séance d'observation relativement brève (4 minutes) a entraîné une augmentation significative de l'activité nerveuse parasympathique – c’est-à-dire que l’on a pu mesurer un abaissement du rythme cardiaque et de la tension artérielle systolique, entre autres. Cet apaisement a produit en retour: une plus grande efficacité, performance et productivité au travail ; une plus grande satisfaction et un engagement plus solide ; de meilleures relations entre employés et employeurs. En outre, on a pu établir que plus l'état de stress est élevé, plus le bouquet de roses devient une thérapie naturelle efficace de relaxation physiologique et psychologique.


2. Le pouvoir des fleurs : Évaluation de l'impact de la thérapie florale sur la douleur et les symptômes psychiatriques dans la fibromyalgie


Dans cette étude, les patientes ont été encouragées à prendre un cours de fleuristerie. Le contact soutenu avec les fleurs a entraîné une amélioration significative de la douleur et des symptômes psychiatriques chez les patientes atteintes de fibromyalgie.


3. Les plantes d'intérieur ornementales dans les chambres d'hôpital améliorent la santé des patients qui se remettent d'une intervention chirurgicale


Pouvoir regarder un bouquet de fleurs ou une plante fleurie pendant la période de convalescence a eu une influence positive directement liée aux résultats de santé des patients opérés. Les patients qui avaient des plantes et des fleurs dans leur chambre ont eu des réponses physiologiques significativement plus positives -- pression artérielle systolique plus basse et évaluations plus faibles de la douleur, moindres anxiété et fatigue -- que les patients se trouvant dans une chambre sans plantes ni fleurs. Les patients ont témoigné que les plantes donnaient à la chambre une atmosphère moins austère, réduisaient le stress et donnaient une impression positive des employés de l'hôpital qui s'occupaient des patients.


Les résultats de cette étude ont confirmé la valeur thérapeutique des plantes dans l'environnement hospitalier en tant que médecine complémentaire non invasive, peu coûteuse et efficace pour les patients en chirurgie.

4. Les fleurs, une approche environnementale de l’émotion positive


Cette étude présente trois différents groupes à qui l’on a donné des fleurs et prouve que les fleurs sont un puissant "inducteur" d'émotions positives.


Groupe 1: On présente à des femmes des fleurs. Celles-ci suscitent toujours chez elles le sourire dit de Duchenne soit le vrai sourire, celui de la bouche et des yeux. Les femmes ayant reçu des fleurs ont fait état d'une humeur plus positive encore trois jours plus tard.


Groupe 2: Hommes et femmes, dans un ascenseur, reçoivent une fleur. Elle suscite chez eux plus de comportement social positif – sourire, conversation, salutations, et souhaits de bonne journée – que tout autre stimulus.


Groupe 3 : Des fleurs présentées à des participants âgés (hommes et femmes de 55 ans et plus) ont suscité des rapports d'humeur positive et amélioré la mémoire épisodique. Les fleurs ont eu des effets immédiats et à long terme sur les réactions émotionnelles, l'humeur, les comportements sociaux et même la mémoire, tant chez les hommes que chez les femmes.


DEVENONS DES DIFFUSEURS DE BONHEUR


Le donneur de fleurs est un créateur de joie instantanée qui augmente chez les destinataires le plaisir et la satisfaction de la vie. Mais comme tout geste gratuit et gentil, ce geste simple évoque également des sentiments et des perceptions positifs pour le donneur. En effet, des études ont prouvé que les donneurs de fleurs, hommes et femmes, sont perçus par les receveurs comme des personnes qui réussissent, qui sont attentionnées et qui sont émotionnellement intelligentes. Je vous invite tous à goûter au fin bonheur de donner des fleurs, particulièrement en ce temps de COVID-19.


©2021 Danièle Starenkyj

1. Harumi Ikei et coll., J Physiol Anthropol, 2014.

2. Yarden Yavne et coll., Isr Med Assoc J,  juillet 2019.

3. Richard H Mattson et coll., J Altern Complement Med, septembre 2009.

4. Jeannette Haviland-Jones, Evol Psychology, 2005.

5. Voir le travail du fleuriste newyorkais Lewis Miller à https://tedxcharlottesville.com/. Ses « flower flashes » sont étonnamment inspirants.


83 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe