top of page
  • Danièle Starenkyj

LES CRISTAUX D’EUCALYPTUS, VOUS CONNAISSEZ ?

Nous étions réunis chez ma fille autour d’un délicieux couscous pour fêter Noël. De retour d’un voyage au Maroc qui l’avait enchantée, elle nous invite à respirer un produit qu’elle avait découvert là-bas dans une échoppe offrant fines herbes, épices, aromates, condiments, et… cristaux d’eucalyptus. Bon vendeur, le marchand verse sur ce produit de l’eau bouillante, et l’invite à en respirer la vapeur. Immédiatement, les puissants effluves débouchent son nez. Elle respire à pleins poumons, et se sent revivifiée. Bien sûr, elle achète le tube de cristaux, et nous invite, ce jour de Noël, à goûter à aux bienfaits de ce produit présenté comme étant « 100 % pure sève d’eucalyptus cristallisée ».

Pour ma part, sceptique avant de croire, je respire les vapeurs d’eucalyptus, et oui, impossible de nier leurs effets : les voies nasales se dégagent profondément.


De retour chez moi, je fouille la littérature médicale. Surprise, je rassemble des articles récents qui établissent les effets curatifs de l’eucalyptus dans plusieurs maladies malheureusement courantes. Difficile de rester sceptique devant la réalisation que des centaines de produits pharmaceutiques actuellement utilisés dans le monde sont issus de plantes, dont l’eucalyptus.


Étant donné la saison hivernale, parlons aujourd’hui de la puissance de l’eucalyptus dans les maladies respiratoires.

L’EUCALYPTUS, OU L’ETHNOMÉDECINE CONFIRMÉE


• L’eucalyptus est un arbre originaire de l’Australie dont raffolent les koalas (ils peuvent consommer jusqu’à 1,1 kg de feuilles d’eucalyptus par jour). Les indigènes australiens l’ont utilisé comme remède pour les blessures et les inflammations.


• Depuis des siècles, elle tient une importante place dans de nombreuses pharmacopées aborigènes.


• L'Organisation mondiale de la Santé reconnaît l'usage traditionnel des feuilles d'eucalyptus (E. globulus) pour soulager la fièvre et les symptômes de l'asthme, de l'inflammation des voies respiratoires, des bronches ou de la gorge.


• Au Royaume -Uni, on reconnaît les effets anti-inflammatoires, analgésiques, sédatifs et bactéricides des huiles essentielles obtenues à partir des feuilles de cet arbre et on les utilise pour traiter l'inflammation des voies respiratoires et divers symptômes de rhumatisme, dont la douleur (nous en reparlerons dans un autre blog).


• Au Japon, l'huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur des feuilles d'eucalyptus (E. globulus) est utilisée comme anti-inflammatoire et analgésique.


• Les feuilles d’eucalyptus aromatisent certaines recettes gastronomiques ou, plus simplement, elles enrichissent par leur goût et leur valeur nutritive des salades variées dans les pays méditerranéens. (Ces feuilles sont très riches en manganèse).


INFLUENZA, VIRUS SYNCYTIAL, SRAS-CoV-2


L’actualité présente le confirme : Les affections inflammatoires réduisent à la fois la productivité et la qualité de vie. Il n’est pas surprenant que beaucoup de gens réclament des interventions thérapeutiques alternatives sûres provenant de sources naturelles.


• L'eucalyptus globulus, communément appelé gommier bleu, a des propriétés anti-inflammatoires dans son huile. Son principal composant est l'eucalyptol (1,8- cinéole) qui peut représenter jusqu'à 75 % du contenu de l'huile d'eucalyptus. Il a un fort effet antibactérien à LARGE SPECTRE contre de nombreux micro-organismes en milieu clinique.


• L'huile essentielle possède également de puissantes propriétés antiseptiques, astringentes, diaphorétiques (qui favorise la transpiration), déodorantes, inhalantes, expectorantes, insectifuges et suppuratives (qui facilite l’écoulement de pus).


• L'utilisation bénéfique de l'huile essentielle, basée sur ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes, a été démontrée dans des essais cliniques.


• Elle améliore le mouvement ciliaire des muqueuses et a des propriétés qui suppriment les spasmes des bronches, et qui produisent un mucus plus fluide et donc plus facile à évacuer.


• L'eucalyptol agit comme un modificateur anti-inflammatoire en contrôlant les processus inflammatoires. Il agit sur la production de l'infection plutôt que comme un simple agent mucolytique (facilitant l'expectoration des sécrétions bronchiques).


• Les médicaments à base d’eucalyptus (capsules de cinéole / eucalyptol) ont fait l'objet d'une attention considérable au cours des 20 dernières années en raison de leurs avantages thérapeutiques potentiels dans diverses affections respiratoires.


• Plusieurs études in vivo et ex vivo suggèrent que le cinéole standardisé entraîne une augmentation de la perméabilité des voies aériennes supérieures et inférieures et, par conséquent, un soulagement rapide des symptômes des patients.


SINUSITE

Des études cliniques actuelles ont confirmé que les effets anti-inflammatoires de l'huile d'Eucalyptus atténuent les symptômes de la sinusite.


L’eucalyptus, sous forme d’huile essentielle (2 à 3 gouttes mélangées à du miel d’eucalyptus ou autre) ou de feuilles (inhalation) plusieurs fois par jour, peut traiter une variété d'infections aiguës et chroniques du système des voies aériennes supérieures et inférieures, y compris la rhinosinusite aiguë et chronique.


Ainsi on rencontre aujourd’hui plusieurs recommandations pour l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus comme thérapie adjuvante pour le traitement de la sinusite afin de minimiser le risque de résistance aux médicaments multiples.


BRONCHITE


La bronchite est une inflammation courante de la paroi des bronches qui transportent l'air vers et depuis les poumons.


L'inflammation se développe généralement en raison d'une infection virale, mais souvent des antibiotiques sont prescrits inutilement.


Le principal constituant de l’huile d’eucalyptus, le 1,8-cinéole, est traditionnellement utilisé pour le traitement de la bronchite depuis les temps anciens avec succès grâce à ses propriétés antibactériennes.


Le cinéole agit aussi en accélérant la fréquence de battement des cils de la muqueuse, et également comme un agent bronchodilatateur et anti-inflammatoire.

ASTHME ET MALADIE PULMONAIRE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE


L'asthme se caractérise par un processus inflammatoire qui provoque une hyperréactivité des bronches et une obstruction des voies respiratoires qui est normalement réversible.


La bronchopneumopathie chronique obstructive est caractérisée par une inflammation chronique et une obstruction considérée irréversible du flux d'air.


Elle est principalement causée par le tabagisme, des facteurs génétiques et des stimuli nocifs, notamment des infections et des polluants environnementaux.


Il a été prouvé que l'eucalyptol peut réduire considérablement les exacerbations chez les patients atteints de bronchopneumopathie qui ont des exacerbations fréquentes.


L’eucalyptus peut agir comme une thérapie à long terme dans l'amélioration du contrôle de l'asthme et la prévention des exacerbations de la maladie pulmonaire obstructive chronique.


SARS-CoV-2(COVID-19)


Dans certains milieux, la pandémie de COVID-19 est largement considérée comme la plus grave catastrophe sanitaire mondiale du siècle et la plus grande menace pour l'humanité depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le SARS-CoV-2 (coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère), un nouveau type de coronavirus ayant déjà plusieurs variants préoccupants , a été identifié comme la cause de cette maladie.


Des auteurs ont rapporté que l'eucalyptol a montré la plus faible énergie de liaison à la protéase principale de COVID-19 (Mpro) sans toxicité, ce qui indique que l'eucalyptol peut être utilisé comme un inhibiteur potentiel contre le COVID-19 et peut également être utilisé dans son traitement.


CONCLUSION


Plusieurs découvertes présentent le rôle émergent et l'efficacité de l'huile essentielle de l’eucalyptus comme agent antiviral.


Compte tenu de la gestion thérapeutique limitée des maladies infectieuses causées par des virus, comme la grippe et le SRAS-CoV-2, l'utilisation médicinale des huiles essentielles obtenues à partir de l’eucalyptus apparaît comme une alternative antivirale, soit en complément du traitement des symptômes causés par l'infection, soit pour exercer des effets sur les cibles pharmacologiques possibles des virus.


En effet, des études ont montré que l'huile essentielle d'eucalyptus et ses principaux monoterpènes (composants des essences volatiles de fleurs et en tant qu'éléments des huiles essentielles d'herbes et d'épices) ont un énorme potentiel pour prévenir et traiter les maladies infectieuses causées par des virus.


Les principaux mécanismes moléculaires impliqués dans l'activité antivirale sont l'inactivation directe, c'est-à-dire par la liaison directe des monoterpènes avec les virus libres, en particulier avec les protéines virales impliquées dans l'entrée et la pénétration de la cellule hôte, ce qui évite ainsi l'infection virale.


L’eucalyptus… un remède simple, naturel, puissant et dont l’efficacité millénaire est maintenant reconnue par la médecine scientifique. Nous en reparlerons à l’occasion.


© 2023 Danièle Starenkyj

SOURCES

* Daniel Mieres-Castro et coll., Antiviral Activities of Eucalyptus Essential Oils: Their Effectiveness as Therapeutic Targets against Human Viruses, Pharmaceuticals (Basel), 2021.


* Jie Shao et coll., Effects of Different Doses of Eucalyptus Oil From Eucalyptus globulus Labill on Respiratory Tract Immunity and Immune Function in Healthy Rats, Front Pharmacol, 2020.


* Nikhil Chandorkar, A systematic and comprehensive review on current understanding of the pharmacological actions, molecular mechanisms, and clinical implications of the genus Eucalyptus, Phytomedicine Plus, 2021.









158 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page