top of page
  • Danièle Starenkyj

LE SAFRAN : UNE FLEUR EN OR DANS LA MIRE DE LA MÉDECINE MODERNE

Il était un temps, il y a 4000 ans, le safran faisait partie du quotidien de nombreux peuples méditerranéens et du Moyen Orient qui en consommaient régulièrement dans leurs mets traditionnels.


L’emploi du safran (mais aussi de nombreuses autres fines herbes), en petites quantités, tous les jours, pendant toute une vie, offrait à ces peuples des avantages que nous leur envions maintenant : une santé robuste, une bonne humeur en dépit de leurs rudes circonstances, une longévité en santé…


Aujourd’hui, en 2023, la science découvre dans le safran les métabolites naturels qui confirment les vertus que leur prêtaient les médecins de l’Antiquité et du Moyen Âge.


LE PROFIL PHYTOCHIMIQUE DU SAFRAN


Les caractéristiques chimiques du safran (Crocus sativus L.), utilisé comme plante médicinale et en cuisine depuis des millénaires, révèlent la présence de plus de 150 éléments volatils et non volatils. Il s'agit notamment de caroténoïdes (précurseurs de la vitamine A), de quelques polyphénols, de flavonoïdes et de terpènes dont les proportions peuvent varier en fonction du pays d'origine. La composition approximative du safran est : eau (10%) ; protéines et acides aminés (12%) ; lipides (5%) ; minéraux (5%) ; fibres (5%) ; sucres divers (63%) ; et vitamines, dont la B1 et la B2.

Les quatre composés majeurs et biologiquement actifs du safran sont la CROCINE et la CROCÉTINE (caroténoïdes dérivés de la zéaxanthine), qui donnent au safran sa couleur jaune ; la PICROCROCINE qui donne au safran sa saveur; et le SAFRANAL qui donne l'odeur spécifique du safran.


LES BIENFAITS DU SAFRAN SUR LA SANTÉ HUMAINE


1. Actuellement, l'impact du safran sur le système nerveux central, principalement sur les maladies mentales, est largement étudié et de nombreuses données sont disponibles.


2. Il existe également des preuves substantielles montrant que le safran a plusieurs effets bénéfiques sur les maladies liées à l'âge, notamment les maladies cardiovasculaires, les maladies oculaires, les maladies neurodégénératives et le diabète de type 2.


L’IMPACT DU SAFRAN SUR LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL


La crocine est une molécule neuroprotectrice naturelle dotée de propriétés antidépressives. Les crocines sont converties en crocétine dans l'intestin. La crocétine peut traverser la barrière hémato-encéphalique et atteindre le système nerveux central par diffusion transcellulaire passive. C’est une raison pour laquelle elle peut être efficace dans les troubles neuropsychiatriques et neurodégénératifs.


De nombreuses études précliniques et cliniques ont confirmé les effets neuroprotecteurs, anxiolytiques, antidépresseurs, d'apprentissage et d'amélioration de la mémoire du safran et de ses constituants bioactifs (safranal, crocine et picrocrocine).


1. Les troubles neuropsychiatriques


La dépression


Des études présentent des preuves de plus en plus nombreuses d’un effet positif du safran (Crocus sativus L.) dans le soulagement des symptômes dépressifs. Aussi efficace que les antidépresseurs synthétiques, le safran pourrait être considéré comme une alternative aux antidépresseurs de synthèse dans le traitement de la dépression légère à modérée, affirment plusieurs études.


Les données disponibles issues d'essais cliniques randomisés et contrôlés confirment que le safran est significativement plus efficace que les placebos et non inférieur aux médicaments antidépresseurs testés.


Le trouble du déficit de l'attention/hyperactivité


Une étude compare l'efficacité du safran et du traitement habituel au méthylphénidate chez des enfants et des adolescents âgés de 7 à 17 ans. Les résultats montrent que l'efficacité du safran est comparable à celle du méthylphénidate.


L’anxiété


Des études ont montré que les extraits aqueux de safran et son composant, le safranal, exercent des effets anxiolytiques similaires à ceux du diazépam. En outre, des études ont démontré que les crocines pouvaient atténuer le comportement obsessionnel compulsif chez les rats.


La schizophrénie


Des études animales ont montré qu'une supplémentation aiguë en crocines améliorait les symptômes négatifs de la schizophrénie, comme le montre l'atténuation de l'isolement social induit par un traitement subchronique à la kétamine (médicament anesthésique et antidouleur, mais aussi utilisé comme drogue illégale). En outre, les crocines atténuent les effets d’hypermotilité (exagération des mouvements), de stéréotypies (gestes répétitifs) et d’ataxie (trouble de la coordination des mouvements) ainsi que les déficits de la mémoire de reconnaissance induits par la kétamine chez les rats.


2. Les maladies neurodégénératives


La maladie d’Alzheimer


On a découvert que la crocine réduit l'agrégation de la bêta-amyloïde, une étape clé dans la pathogenèse de la maladie d'Alzheimer.


Des études avancent que les crocines semblent également exercer des effets bénéfiques sur le développement de la maladie d'Alzheimer en partie grâce à leurs propriétés antioxydantes et anti-apoptotiques (qui empêchent la destruction des cellules saines).


Dans le cadre d'une étude en double aveugle contre placebo, une supplémentation de 30 mg par jour de safran pendant 16 semaines a permis d'améliorer les fonctions cognitives de patients souffrant d'une maladie d'Alzheimer légère à modérée. De plus, le suivi de cette étude dans laquelle les auteurs ont évalué les effets du safran (30 mg/jour) pendant 22 semaines a montré que le safran était aussi efficace que le donépézil dans le traitement de la maladie d'Alzheimer légère à modérée.


La maladie de Parkinson


La neuropathologie caractéristique des patients atteints de la maladie de Parkinson est la dégénérescence sélective progressive des neurones dans la substantia nigra (une partie du cerveau qui contrôle les mouvements), ce qui entraîne une raréfaction des fibres nerveuses dans le striatum (une partie du cerveau qui contrôle la motricité automatique, contrôle la douleur et régule la motivation et les impulsions). En outre, l'accumulation d’une neurotoxine (6-OHDA) qui détruit sélectivement les neurones dans le cerveau, a été identifiée chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. De manière intéressante, des études ont rapporté que la crocétine protégeait les neurones de la substantia nigra (substance noire).

L’IMPACT DU SAFRAN SUR LES MALADIES LIÉES À L’ÂGE


1. Les bienfaits du safran sur les maladies cardiovasculaires


Le safran possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-hypertensives et hypolipidémiques. Ces différentes propriétés sont en faveur d'effets bénéfiques du safran pour prévenir, voire traiter, les maladies cardiovasculaires, concluent de nombreuses études.


2. Les bienfaits du safran sur l’athérosclérose


L'athérosclérose favorise les maladies cardiovasculaires et la démence vasculaire. Les artères bouchées à la suite d’un régime riche en graisses empêchent la libre circulation du sang et de l’oxygénation, ce qui endommage les cellules cérébrales.


Des études récentes ont montré que l'extrait aqueux de safran atténuait la progression du rétrécissement de l’aorte (sténose) et améliorait la stabilité de la plaque chez les souris athérosclérotiques.


3. Les bienfaits du safran sur l’hypertension


Le traitement au safran (400 mg) pendant sept jours a diminué la pression artérielle systolique et la pression artérielle moyenne chez des humains en bonne santé. Dans une autre étude, une supplémentation en safran (200 mg par jour) pendant 12 semaines a permis d'améliorer la tension artérielle chez des personnes âgées hypertendues.


4. Les bienfaits du safran sur la dyslipidémie (concentrations anormalement élevées de lipides dans le sang)


Des études ont montré que le safran et la crocine réduisent les niveaux élevés de triglycérides, de cholestérol total et de cholestérol LDL chez les rats traités avec un régime riche en graisses.


5. Les bienfaits du safran sur le diabète de type 2


Dans un essai clinique randomisé en double aveugle, il a été constaté que la supplémentation en safran (15 mg par jour) pendant 3 mois réduisait de manière significative la glycémie à jeun, l'hémoglobine A1c (glyquée), le cholestérol total, le cholestérol LDL et le rapport LDL/HDL chez les patients diabétiques de type 2 par rapport au groupe de référence.


6. Les bienfaits du safran sur les maladies oculaires


Plusieurs études ont souligné les effets bénéfiques potentiels du safran, cette fleur si riche en caroténoïdes et en antioxydants, dans divers modèles de maladies oculaires : dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge, la rétinopathie diabétique et le glaucome (le safran a un effet hypotenseur oculaire), qui sont des maladies fréquentes liées à l'âge, ainsi que dans la rétinite pigmentaire, qui est une maladie génétique de l'œil.


7. Prévention de la faiblesse musculaire (sarcopénie) chez les personnes âgées


La faiblesse musculaire est généralement définie comme une perte temporaire ou permanente de la force musculaire. Dans sa forme la plus grave, elle est définie comme une sarcopénie.


Le safran contient deux caroténoïdes bénéfiques, la crocine et la crocétine, qui sont associés à la prévention de la fatigue et de la faiblesse musculaires.


L’effet du safran sur les performances physiques de 28 hommes en bonne santé a été étudié. Une étude a indiqué que la supplémentation en safran (300 mg/jour pendant 10 jours) augmentait la force musculaire et améliorait le temps de réaction. Les résultats indiquent que le traitement au safran a amélioré la fonction des mitochondries (lieux de la respiration cellulaire) ainsi que le flux sanguin et l'apport d'oxygène aux muscles pendant l'exercice.

CONCLUSIONS


1. Des études affirment que le safran ajouté aux produits alimentaires pourrait améliorer la santé des populations.

Elles révèlent également que différentes parties du safran (stigmates, pétales, feuilles) sont actuellement utilisées dans le développement de produits alimentaires fonctionnels :


• biscuits fonctionnels enrichis avec les stigmates du safran—ils démontrent de bonnes notes sensorielles, une durée de conservation accrue et des activités antioxydantes élevées ;


• pâtes alimentaires au safran possédant des propriétés antioxydantes élevées et dont l'arôme, le goût, la couleur, la gomme, la dureté, la mastication et l'acceptabilité globale sont très positives. De plus, ces pâtes enrichies en safran présentent un faible indice glycémique.


2. MAIS si on décidait de nous occuper de nos affaires et de tout simplement échanger les assaisonnements de l’industrie alimentaire pour les fines herbes dont, particulièrement, le safran ?


Concrètement, si on décidait d’échanger le ketchup, le vinaigre, la mayonnaise, le beurre, la margarine et le poivre pour les assaisonnements méditerranéens -- le jus de citron, l’huile d’olive extra vierge, les fines herbes (thym, romarin, basilic, SAFRAN, etc.) et la baba ganoush (crème d’aubergine grillée), l’houmous (crème de pois chiches), le tahini (crème de graines de sésame entières) – pouvez-vous imaginer l’amélioration IMMÉDIATE de notre santé ?

Je vous laisse y penser…mais ne tardez pas trop. Ne serait-ce que pour l’amélioration de votre humeur… À vous d’en faire l’expérience.


© 2023 Danièle Starenkyj

ARTICLES CONSULTÉS

- Tareq Abu-Izneid et coll., Nutritional and health beneficial properties of saffron ( Crocus sativus L): a comprehensive review, Crit Rev Food Sci Nutr, 2022.

- Anwar Ali et coll., Crocin: Functional characteristics, extraction, food applications and efficacy against brain related disorders, Front Nutr, 2022.

- Adil El Midaoui et coll., Saffron ( Crocus sativus L.): A Source of Nutrients for Health and for the Treatment of Neuropsychiatric and Age-Related Diseases, Nutrients, 2022.

- Philippa A Jackson et coll., Effects of Saffron Extract Supplementation on Mood, Well-Being, and Response to a Psychosocial Stressor in Healthy Adults: A Randomized, Double-Blind, Parallel Group, Clinical Trial, Front Nutr, 2021.

- Lili Dai et coll., Safety and Efficacy of Saffron (Crocus sativus L.) for Treating Mild to Moderate Depression: A Systematic Review and Meta-analysis, J Nerv Ment Dis, 2020.

- Babak Hooshmand Moghadam et coll., Impact of saffron (Crocus Sativus Linn) supplementation and resistance training on markers implicated in depression and happiness levels in untrained young males, Physiol Behav, 2021.

- Barbara D Pachikian et coll., Effects of Saffron Extract on Sleep Quality: A Randomized Double-Blind Controlled Clinical Trial, Nutrients, 2021.

- Adrian L Loprest et coll., An investigation into an evening intake of a saffron extract (affron®) on sleep quality, cortisol, and melatonin concentrations in adults with poor sleep: a randomised, double-blind, placebo-controlled, multi-dose study, Sleep Med, 2021.

- Hilario Blasco-Fontecilla et coll., Effectivity of Saffron Extract (Saffr'Activ) on Treatment for Children and Adolescents with Attention Deficit/Hyperactivity Disorder (ADHD): A Clinical Effectivity Study, Nutrients, 2022.

- Aynaz Tajaddini et coll., Saffron improves life and sleep quality, glycaemic status, lipid profile and liver function in diabetic patients: A double-blind, placebo-controlled, randomised clinical trial, Int J Clin Pract, 2021.

- Vahideh Behrouz, et coll., The effect of crocin supplementation on glycemic control, insulin resistance and active AMPK levels in patients with type 2 diabetes: a pilot study, Diabetology & Metabolic Syndrome, 2020. 






















192 vues

留言


Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page