• Danièle Starenkyj

FLEURIR SON HIVER ET SOURIRE

Janvier et février sont des mois difficiles dans un pays nordique, et si l’on met la pandémie actuelle dans l’équation, il y a de quoi perdre courage et risquer un naufrage.


Comment dissiper la déprime ? Ou, comme le dit Simone, ma voisine au pouce vert même en hiver, comment faire un clin d’œil à l’hiver ?


* Je vous livre sa solution : Forcer des bulbes à floraison printanière. * Son choix favori : les jacinthes.


On pourrait forcer des bulbes de crocus, de narcisses, de jonquilles, ou de tulipes aussi. Mais, les jacinthes sont uniques :


• Leurs fleurs sont très jolies. En clochettes, rassemblées en une grappe dense sur une tige bien verte, elles nous viennent dans des tonalités de rose, rouge, bleu, jaune, orange, violet et blanc.


• Leur parfum est envoûtant. On le respire avidement. On ferme les yeux et l’on se laisse transporter vers des horizons doux et joyeux. Ce parfum suave est persistant. Il flotte dans l’air comme une caresse et immédiatement, il détend, apaise, réconforte, émerveille.


Imaginez combien la grisaille d’un début d’année froid et inamical sera dissipée par des bouquets de jacinthe sur la table de la cuisine, le bureau de travail, l’appui de la fenêtre givrée, le guéridon du salon !


Alors, trêve de mots, je vous livre la marche à suivre telle que Simone me l’a donnée.


1. Acheter des bulbes de qualité en automne dans un centre de jardin ou un autre commerce. Plus les bulbes sont gros et de qualité plus la fleur sera belle. Le forçage doit idéalement commencer en septembre pour avoir en janvier ces magnifiques bouquets qui illumineront votre demeure mais aussi, et surtout, votre cœur.


2. Les contenants qui donnent les meilleurs résultats sont ceux en argile avec un orifice dans le fond pour le drainage. Par leur poids, ils offrent une meilleure stabilité à la plante lorsqu’elle se développe que les pots en plastique.

Le bulbe pointe la tige qui portera la fleur.

3. Utiliser un sol poreux (terreau pour plante d’intérieur). En remplir un pot jusqu’à moitié de sa capacité et y placer les bulbes – 3 bulbes pour un pot de 6 pouces. Rajouter le mélange de terre en quantité suffisante pour que, une fois les bulbes placés et le sol bien tassé, les bulbes soient à ½ pouce sous le rebord du pot. Terminer avec un bon arrosage.


4. Maintenant, vos bulbes doivent se croire en hiver pendant environ 13 semaines. On peut les mettre au réfrigérateur ou dans une pièce froide. Le terreau doit rester humide pendant tout ce temps. Couvrir le pot avec une pellicule de plastique pour aider à garder l’humidité.


Il existe une autre méthode que voici :


5. Il se vend des pots en verre en forme de sablier pour jacinthe. On y place un bulbe qui a passé 13 semaines en hibernation au réfrigérateur dans un simple sac. On remplit le pot d’eau jusqu’à la base du bulbe. Et l’on peut assister au miracle du développement des racines en même temps que la fleur.

La jacinthe avec ses racines et ses fleurs

6. Une fois la floraison terminée, on peut récupérer les bulbes, les planter au jardin où ils reprendront des forces pendant l’été, et risqueront de fleurir au printemps prochain en mars ou avril.


FLEURIR SON HIVER ET SOURIRE


Les mois de janvier et février sont les mois les plus excessifs de l’année. Avec leurs grands froids et leurs redoux, leurs grosses tempêtes et leurs mélanges de précipitation, ils mettent notre moral à rude épreuve.


Puis, il faut l’avouer, les mois de janvier et février sont trempés dans beaucoup de morosité :


→ On parle de janvier qui est le mois de la sensibilisation à l’Alzheimer, et de janvier sec (Dry January).

→ On parle de février qui est le mois de la prévention du suicide, et du défi 28 jours sans alcool de la Fondation Jean Lapointe.


Alzheimer, suicide, problèmes de santé mentale et physique liés à la consommation d’alcool qui est banalisée dans nos sociétés, tout ça avec en plus la pandémie, ses vagues multipliées, ses confinements

et déconfinements problématiques, ouf ! c’est beaucoup, vraiment beaucoup.


Alors, je vous invite à faire de ces mois froids, les mois de la jacinthe chez vous. Je vous invite à relire le blogue Vous voulez changer le monde ? Offrez des fleurs !


Et bien sûr, la floraison forcée ce sera pour l’année prochaine, mais en attendant, offrez-vous, et aux autres, des fleurs chaque semaine de ces deux mois et vivez la joie de goûter leur potentiel de relaxation, d’apaisement, d’allègement de la douleur physique et morale, d’inducteur d’émotions positives, de diffuseur de bonheur.

Ma première expérience de jacinthe. Je l’ai placée sur le buffet de ma cuisine.

Pensez-y, un bouquet de fleurs acheté chez votre épicier coûte moins cher qu’une bouteille de vin, et il n’abîmera pas votre peau, ne vous fera pas grossir, ne troublera pas votre sommeil (et votre réveil), et vous permettra de faire de substantielles économies d’argent mais aussi de santé et de respect de soi. Et pourquoi pas, avec des fleurs sur la table, faire le janvier sec ou le 28 jours sans alcool de la Fondation Jean Lapointe ? Votre abstention multipliera les effets positifs de vos messagères du printemps et, vous verrez, la vie vaut la peine d’être vécue.


Laissez-vous charmer par les fleurs et, simplement, fleurissez votre hiver et celui de ceux que vous aimez. C’est garanti, vous ne pourrez absolument pas vous empêcher de sourire !


©2022 Danièle Starenkyj

Photographies :

Photo 1 : Maryline Theroux-Laroche

Photo 2 : Simone Theroux

Photo 3 : France Desjardins

Photo de couverture : Maryline Theroux-Laroche

122 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square