• Danièle Starenkyj

VACCINATION ET AUTRES SUGGESTIONS POUR LUTTER CONTRE LA COVID-19

Revenir à l’ancienne normalité, le plus rapidement possible, est le but recherché de la VACCINATION. Ce nouveau coronavirus a pris de court le monde entier, et forcé le monde scientifique dans une course au vaccin efficace et salvateur. Bien sûr, c’est une lancée dans l’inconnu à court et long terme, et personne ne le nie.


LA DÉFENSE PHYSIOLOGIQUE CONTRE LES INTRUS INFECTIEUX


Le corps a la merveilleuse capacité de se défendre de deux manières, soit :


1. d’une manière INNÉE grâce aux cellules tueuses naturelles humaines (NK—Natural Killer). Ces cellules, anticorps naturels, sont des lymphocytes capables de tuer spontanément des cellules cancéreuses ou infectées par un virus ;


2. d’une manière ADAPTÉE grâce à un processus d’éducation et d’adaptation qui permet aux cellules lymphocytes T et B de reconnaître un pathogène particulier ou une cellule tumorale grâce à leurs récepteurs spécifiques. Cette réponse est plus lente. Elle a besoin de la réponse innée pour se mettre en place mais elle a l’avantage de développer une mémoire qui permet une réponse plus rapide en cas d’une deuxième agression par le même pathogène.


DIFFÉRENTES APPROCHES MÉDICALES


→ Actuellement, ce sont les vaccins à ARN messager qui, dans la course à une solution à la pandémie, l’ont gagnée. Ils ciblent l’éducation des lymphocytes T et B, mais ne provoquent pas l’immunité du corps. Des observateurs craignent que ces vaccins transforment de plus en plus les receveurs en porteurs asymptomatiques qui excrètent le virus.

→ Des chercheurs appellent à la fabrication de vaccins qui seraient complètement différents des vaccins conventionnels : ils ne cibleraient pas les suspects habituels, les cellules B et T, mais les cellules tueuses naturelles humaines (NK—Natural Killers). Ils les éduqueraient à reconnaître et tuer les coronavirus, et leurs variantes, à un stade précoce de l’infection. La défense immunitaire à base de cellules NK fournit une immunité stérilisante et permet une protection à large spectre et rapide. Ces vaccins exploiteraient ainsi nos cellules immunitaires innées.


→ Le vaccin québécois (Medicago) d’origine végétale (Nicotiana benthamiana) avec des particules pseudo-virales (PPV) -- donc inoffensives mais semblables au virus -- est en cours d'essai clinique de phase 3 depuis la mi-mars.2021. L’étude est mondiale et se déroule en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Europe.


→ Le Dr Jean-Philippe Julien du SickKIDS à Toronto propose une « super molécule » pour combattre le virus et ses variants. Celle-ci stimulerait la neutralisation virale contre la COVID-19. Grâce à une technologie biomédicale, le Dr Julien peut utiliser la puissance de plusieurs anticorps sur une seule molécule et créer des neutralisants ultrapuissants également capables de traiter le virus lors de sa mutation. Selon lui, les vaccins ont deux limites : 1. On ne peut pas vacciner contre la diversité des variants, et le coronavirus a déjà des mutations. 2. Il n’est pas possible pour tout le monde de recevoir le vaccin, notamment les personnes qui ont un système immunitaire compromis.


→ Une équipe internationale annonce avoir créé un antiviral miracle capable de faire « exploser » une grande variété de virus, dont le virus respiratoire syncytial (RSV). Il est à large spectre, biocompatible et ne crée pas de phénomène de résistance. Il s’agit d’une molécule de sucre modifiée – la cyclodextrine -- déjà utilisée dans les industries alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques. Cet antiviral, contrairement aux antiviraux actuels qui sont tous cytotoxiques, est non toxique et capable d’inhiber les virus de manière irréversible.


→ La NUTRITION demeure à la base d’une immunité forte. Depuis la pandémie, des nutriments isolés sont utilisés médicalement dans le monde entier pour sauver des malades en soins intensifs et renverser la tempête cytokinique qui leur coupe le souffle : vitamine D et vitamine C. Mais la médecine conseille aussi des oligo-éléments pour la prévention de cette virulente infection : zinc, magnésium, sélénium.


Quand on désire une immunité forte, une saine alimentation riche en végétaux, les premiers fournisseurs de ces nutriments, est incontournable.

Il faut, plus que jamais, face aux épidémies qui éclatent si rapidement et si largement, éliminer de son style de vie les substances qui affaiblissent, plus qu’on ne veut le dire et le croire, l’immunité : l’ALCOOL sous toutes ses formes, le tabac fumé, chiqué, vapoté, le cannabis, et toutes les autres drogues, le SUCRE, et tous les produits qui en sont chargés.


→ La PHYTOTHÉRAPIE revient à l’avant. Sous forme d’extraits, de concentrés, d’huiles essentielles, de tisanes, la médecine accepte d’étudier et d’utiliser avec succès les vertus phénoménales des plantes. Beaucoup de plantes ont des composés antimicrobiens puissants. La RÉGLISSE, particulièrement, est médicalement considérée comme un traitement potentiel contre le nouveau virus SARS-CoV-19.


CONCLUSION


Plusieurs des thérapies médicales présentées plus haut ciblant notre système immunitaire, ne sont pas encore sorties des laboratoires. Alors, chers lecteurs et lectrices, revenons aux lois de la vie. Leur application ne demande que notre décision. Elles sont à la portée de notre bonne volonté.


On peut se demander : et si cette pandémie faisait office d’électrochoc pour réveiller notre société postmoderne au respect des lois millénaires de la santé ? Vous le savez, elles sont incontournables. Une multitude d’études scientifiques le prouvent. Ce n’est pas impunément qu’on les ignore ou les méprise. Mais, prenons courage, et n’hésitons plus à les vivre, car, dès qu’on les applique, c’est immédiatement qu’elles commencent à renverser nos maux.


© 2021 Danièle Starenkyj

SOURCES

1. https://fos-sa.org/2021/03/12/open-letter-to-the-who-immediately-halt-all-covid-19-mass-vaccinations-geert-vanden-bossche-dmv-phd/?fbclid=IwAR1–wx2iPx6-BlmL6VkJgNhRgJ2YKuxhVwXUPJURnTUMQE9IaFmKqcMacQ.

2. Sergio Rosales Mendoza et coll., What Does Plant-Based Vaccines Technology Offer to the Fight against COVID-19? Vaccines, 2021.

3. Nasir Mahmood et coll., Plant-Based Drugs and Vaccines for COVID-19, Vaccines, 2021.

4. SickKids researchers develop promising 'super molecule' that boosts viral neutralization against COVID-19, Sick Kids, Toronto, juin 2021. « Il a été démontré en laboratoire que la "super molécule" neutralise le SRAS-CoV-2, arrêtant le virus avant qu'il n'envahisse les cellules hôtes. »

5. Samuel T. Jones, Caroline Tapparel, et coll., Modified cyclodextrins as broad-spectrum antivirals, Sciences Advances, janvier 2020.

6. COMBATTRE LES NOUVELLES INFECTIONS VIRALES AVEC DES NUTRIMENTS, juillet 2021.

7. LA RÉGLISSE, UN TRAITEMENT POTENTIEL CONTRE LE NOUVEAU VIRUS SARS-CoV-2, juin 2021.



375 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square