• Danièle Starenkyj

LE MAGNÉSIUM : SA CARENCE EST UNE CRISE DE SANTÉ PUBLIQUE

Les terrifiantes CRISES D’ANGOISSE ou D’ANXIÉTÉ avec serrements de gorge, douleurs en avant du cœur (précordialgies), palpitations, tremblements, crampes, spasmes, fourmillements, vertiges, sueurs, bouffées de chaleur, affirmait dans les années 1970 le Dr Élisabeth Colmant, étaient liées à une carence en MAGNÉSIUM.


La patientèle de ce médecin endocrinologue nutritionniste apprenait en la consultant que cette carence était liée à leur alimentation industrielle déficitaire de 50% en magnésium mais aussi à l’agriculture industrielle dont les engrais de synthèse et les nitrates, depuis plusieurs décennies, faisaient chuter progressivement le taux de magnésium dans le sol. À cette époque, avant-gardiste, elle prescrivait avec succès à ses patients de manger en abondance des aliments VÉGÉTAUX entiers issus de l’agriculture biologique. Enchantés, ses patients voyaient leurs crises, dites de spasmophilie, disparaître.


AU 21e SIÈCLE, LA SCIENCE CONFIRME ET ÉLARGIT L’IMPORTANCE DU MAGNÉSIUM.


1. LE MAGNÉSIUM DANS LA PRÉVENTION ET LA THÉRAPIE (Nutrients, 2015)

« Le magnésium est le quatrième minéral le plus abondant dans l'organisme. Il a été reconnu comme un cofacteur de plus de 300 réactions enzymatiques. Le magnésium est essentiel pour la régulation de la contraction musculaire, de la pression sanguine, du métabolisme de l'insuline, de l'excitabilité cardiaque, du tonus vasomoteur, de la transmission nerveuse et de la conduction neuromusculaire. De faibles niveaux de magnésium ont été associés à un certain nombre de maladies chroniques, telles que la maladie d'ALZHEIMER, l'insulinorésistance et le DIABÈTE sucré de type 2, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires (par exemple, les accidents vasculaires cérébraux), les migraines et le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), la dépression, la dysménorrhée, la fatigue, la fibromyalgie, la perte auditive, les calculs rénaux, le syndrome prémenstruel, l'ostéoporose, et les ACOUPHÈNES. »


2. L’HYPOMAGNÉSÉMIE (StatPearls Publishing, 2020)


« Le magnésium est un électrolyte important. Il est un élément clé de nombreuses réactions qui se produisent dans le corps humain, affectant la fonction cellulaire, la conduction nerveuse et d'autres besoins. Les signes et symptômes de l'hypomagnésémie vont de légers tremblements et d'une faiblesse généralisée, à l'ischémie cardiaque (arrêt de la circulation du sang dans le cœur) et à la mort. »

3. LA CARENCE EN MAGNÉSIUM SUBCLINIQUE : un des principaux moteurs des maladies cardiovasculaires et une crise de santé publique (Open Heart, 2018)


« La carence subclinique en magnésium est un problème courant et méconnu dans le monde entier. La carence subclinique en magnésium entraîne probablement une HYPERTENSION, des arythmies, des calcifications artérielles, une athérosclérose, une insuffisance cardiaque et un risque accru de thrombose. Cela suggère que la carence subclinique en magnésium est un des principaux facteurs, encore méconnus, de maladies cardiovasculaires. »


4. COMPLÉMENT DE MAGNÉSIUM EN CAS DE CARENCE EN VITAMINE D (AM J THER, 2019)


« La vitamine D et le magnésium (Mg) sont parmi les sujets les plus étudiés en médecine, avec d'énormes implications pour la santé et les maladies humaines. La majorité des adultes souffrent de carences non reconnues en vitamine D et en magnésium.


La thérapie de remplacement de la vitamine D et du Mg chez les patients âgés est connue pour réduire les fractures non vertébrales, la mortalité globale et l'incidence de la démence d'ALZHEIMER.


Le Mg est essentiel dans le métabolisme de la vitamine D, et la prise de doses importantes de vitamine D peut provoquer une grave déplétion du Mg. Une supplémentation adéquate en magnésium doit être considérée comme un aspect important de la thérapie à la vitamine D. »

5. LE MAGNÉSIUM, L’HYPERACTIVITÉ ET L’AUTISME CHEZ LES ENFANTS (University of Adelaide Press, 2011)


« La déplétion du magnésium est connue pour être associée à de nombreuses maladies cliniques, notamment l'hypocalcémie, l'hypokaliémie, les arythmies cardiaques, l'excitabilité neuromusculaire, l'hypertension, l'athérosclérose et l'ostéoporose. Certains éléments indiquent que le magnésium pourrait également être impliqué dans des maladies neurologiques telles que le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) et l'AUTISME. »


6. LE MAGNÉSIUM ET LE CANCER (University of Adelaide Press, 2011) :


« On sait que la cancérogenèse induit des perturbations dans la distribution du Mg, qui provoquent la mobilisation du Mg par les cellules sanguines et la déplétion du Mg dans les tissus non néoplasiques. Une carence en magnésium semble être cancérigène et, dans le cas des tumeurs solides, un niveau élevé de Mg supplémentaire inhibe la cancérogenèse. »

7. LE MAGNÉSIUM ET LE STRESS (University of Adelaide Press, 2011)


« Le statut du magnésium est fortement associé au niveau de stress, le stress et l'hypomagnésémie potentialisant l'un et l'autre leurs effets négatifs. En effet, l'hypomagnésémie a été associée à des états de stress tels que les maux de tête photosensibles, la FIBROMYALGIE, le syndrome de fatigue chronique, le stress audiogène (causé par le bruit), le stress dû au froid et le stress physique, entre autres. » « Les niveaux de cortisol (l‘hormone du stress) diminuent lorsque les patients reçoivent un supplément de magnésium, renforçant ainsi le rôle du minéral en tant que médiateur du stress. »


7. L’IMPORTANCE DU MAGNÉSIUM DANS LES SOINS DE SANTÉ CLINIQUES (Scientifica (Cairo), 2017)


« Il existe de bonnes preuves de l'utilisation du Mg supplémentaire dans la prééclampsie/éclampsie, diverses arythmies cardiaques, les céphalées migraineuses, le syndrome métabolique, le diabète et les complications diabétiques, le syndrome prémenstruel, l'hyperlipidémie et l'ASTHME. Le magnésium doit également être considéré comme un complément pour la dépression, les troubles de l'attention, la prévention des calculs rénaux, la prévention de la cataracte, l'arrêt du tabac et un certain nombre d'autres affections. Avec l'augmentation alarmante du DIABÈTE dans la population générale, il serait prudent d'optimiser la consommation de magnésium. »

8. CARENCE EN MAGNÉSIUM ET AUGMENTATION DE L’INFLAMMATION : PERSPECTIVES ACTUELLES (J Inflamm Res, 2018)


« Des études animales ont montré qu'une carence en magnésium induit une réponse inflammatoire qui se traduit par une activation des leucocytes et des macrophages, la libération de cytokines inflammatoires et de protéines en phase aiguë, et une production excessive de radicaux libres. Les résultats obtenus jusqu'à présent fournissent des preuves convaincantes que la carence en magnésium contribue de manière significative à l'inflammation chronique de bas grade, qui est un facteur de risque pour diverses pathologies telles que les maladies cardiovasculaires, l'hypertension et le diabète. ».


ATTENTION


L’ALCOOL, le SUCRE, plusieurs médicaments -- diurétiques, certains antibiotiques, cisplatine, cyclosporine, digitale, amphotéricine B, inhibiteurs de la pompe à protons (reflux gastrique) -- entraînent des carences importantes en magnésium.


Les besoins en magnésium sont de 400 à 420 mg par jour pour les hommes et de 310 à 320 mg pour les femmes. Pour corriger une carence subclinique, le Linus Pauling Institute conseille, outre un régime abondant en végétaux, un supplément de magnésium (chlorure de magnésium liquide) de 100 mg par jour.


Alors… on pense magnésium et on choisit définitivement d’abandonner la malbouffe ?

UN PETIT TABLEAU D’ALIMENTS RICHES EN MAGNÉSIUM

TOFU : ½ tasse = 133 mg

NOIX DE BRÉSIL : 6 noix = 107 mg

GRUAU DE FLOCONS D’AVOINE : ½ tasse = 96 mg  

ÉPINARDS CUITS : ½ = 78 mg

BETTE À CARDE : ½ tasse = 75 mg

AVOCAT : 1 = 58 mg

PAIN COMPLET : 4 tranches = 51 mg

MÉLASSE VERTE : 1 c. à soupe = 48 mg

POIS CHICHES CUITS : ½ tasse = 39 mg

BANANE : 1 = 32 mg

BEURRE D’ARACHIDE : 1 c. à soupe = 29 mg


© 2020 Danièle Starenkyj


417 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe