top of page
  • Danièle Starenkyj

UN SUPPLÉMENT PARFAIT : LA LEVURE NUTRITIONNELLE

Chaque fois que je saupoudre mes aliments avec de la levure nutritionnelle, je pense à mon père qui, dès les années 1950, l’utilisait régulièrement. Il aimait en garnir nos bols de soupe fumante. « Pour votre santé, nous disait-il. » Aujourd’hui encore, je vois son sourire alors qu’il en répandait sur nos aliments et, encore, j’y lis son amour pour nous, ses trois filles.


IMPORTANTES EN SANTÉ ANIMALE


Intégrées depuis longtemps dans les programmes d'alimentation du bétail, les levures ont été utilisées comme sources de protéines hautement digestibles. Ces dernières années l’usage de levures et de dérivés de levures s’est étendu non seulement au bétail mais aussi aux animaux familiers, chiens et chats.


Aujourd’hui, les levures et leurs dérivés améliorent l'efficacité des aliments pour animaux, remplacent les antibiotiques comme stimulateurs de croissance, et soutiennent la santé et l'immunité intestinales des bêtes, petites ou grandes, tout en atténuant la prolifération des agents pathogènes.

IMPORTANTES EN ÉCOLOGIE


Dans les années 50, peu de gens se souciaient de l’écologie. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, et la recherche d’aliments sains s’est considérablement accrue.


1. Ainsi, on entend dire que les levures sont la meilleure option pour la nutrition humaine et animale grâce à leur faible empreinte environnementale.


2. Des écologistes préconisent que les levures peuvent faire une énorme différence à l'avenir pour l'amélioration clé des problèmes de la faim et de la sécurité alimentaire mondiale.


3. Les levures, des protéines unicellulaires, ayant de faibles besoins en terres et en eau, une faible empreinte carbone, et une courte période de production suscitent beaucoup d’intérêt à tous les niveaux.


IMPORTANTES EN SANTÉ HUMAINE


Mais venons-en aux effets étonnants des levures nutritionnelles sur la santé humaine. Oui, des levures car il y en a plusieurs variétés : Torula, Engevita, Red Star qui se valent toutes -- à peu de choses près. C’est une question de goût.


→ 1. La levure nutritionnelle

● Celle-ci est cultivée sur un milieu sucré, généralement de la mélasse. Cette levure est inactive (on ne peut pas l’utiliser pour faire du pain) mais elle est utilisée en cuisine, comme assaisonnement, et comme supplément alimentaire. Sa saveur salée ou umami est très appréciée. (Elle est délicieuse sur du popcorn !)


● Elle convient à n’importe quel régime. Elle est faible en sodium et en calories, sans gras, sans sucre, sans sel, sans gluten, végétalienne, et riche en fibres.


● La levure nutritionnelle est fortifiée au cours de sa production avec des vitamines (qui s’ajoutent à celles naturellement présentes) et devient ainsi une bombe nutritionnelle.


●Elle contient du zinc, du phosphore, du fer, du magnésium, du sélénium, du manganèse, des éléments traces essentiels pour le bon fonctionnement du corps.


● Elle comporte aussi les vitamines du complexe B : B1, B2, B3, B6, B9, et B12.


● On considère que le fait de comporter les 9 acides aminés en fait une protéine complète comme celle des produits animaux.


● Ses effets sur la santé sont positifs : l’augmentation de l’énergie, le renforcement du système immunitaire, l’embellissement de la peau, des cheveux, des ongles, la réduction des niveaux de phytates antinutritionnels, l’amélioration de la synthèse des folates, l’amélioration de l’humeur, etc.


→ 2. Actuellement, les levures qui retiennent l’attention de la médecine sont les levures PROBIOTIQUES Saccharomyces cerevisiae et Saccharomyces boulardii.


● Les probiotiques sont des microbes actifs qui stimulent la croissance d'autres bactéries probiotiques dans l'intestin et qui ont des effets bénéfiques sur la santé de l'hôte. Ces micro-organismes sont capables de produire des agents anticancérigènes, antioxydants, et antimutagènes et d'induire une protection contre différentes maladies bactériennes, y compris la diarrhée et les infections des voies respiratoires. Saccharomyces cerevisiae boulardii est l'espèce de levure probiotique la plus importante.


● Récemment, on a observé que les professionnels de la santé utilisaient S. cerevisiae boulardii dans le traitement des maladies liées à l'intestin. Des études cliniques ont montré que l'administration orale de S. cerevisiae boulardii pouvait traiter de nombreuses maladies gastro-intestinales, notamment la diarrhée du voyageur, la diarrhée associée au SIDA, la diarrhée associée aux antibiotiques, le syndrome associé à Clostridium difficile, le syndrome du côlon irritable, et la maladie de Crohn-- une étude a affirmé que cette levure peut agir efficacement contre la perméabilité chronique chez les patients atteints de la maladie de Crohn lorsqu'elle est administrée par voie orale pendant 3 mois.


● Depuis quelque temps, on signale une augmentation des organismes multirésistants en raison de la consommation excessive d'antimicrobiens (antibiotiques). Les autorités sanitaires mondiales tentent de sensibiliser le monde entier par le biais de programmes de gestion des antibiotiques, mais la gravité de la résistance aux antimicrobiens ne cesse d'augmenter.


● Pour faire face à cette situation alarmante, les probiotiques, en particulier les levures S. cerevisiae et S. cerevisiae var. boulardii, à cause de leurs propriétés antibactériennes exceptionnelles, peuvent être considérés comme une méthode alternative pour le traitement des infections bactériennes et fongiques, mais aussi virales.


● En cancérologie, S. cerevisiae var. boulardii est potentiellement utilisée pour inhiber le développement et la progression des cellules cancéreuses. Il a été observé que cette levure probiotique peut réduire les effets tumorigènes des cellules colorectales chez l’humain.


● In vivo, l'analyse métagénomique à haut débit de 281 échantillons de selles a confirmé que S. cerevisiae var. boulardii a significativement inhibé les métastases du cancer colorectal en stimulant l'apoptose (la mort des cellules) des cellules cancéreuses et en promouvant la santé gastro-intestinale par la modulation immunitaire.


● Des études avec de bons résultats ont aussi été faites sur la colite ulcéreuse et la candidiase vaginale. Dans une étude, l'inoculation vaginale de levure vivante S. cerevisiae boulardii ou de levure nutritionnelle entière inactivée a réduit de manière significative la croissance de Candida albicans dans le vagin de souris.

CONCLUSION


Impossible de ne pas le crier sur les toits, les levures nutritionnelles et probiotiques sont des ingrédients étonnants pour des suppléments alimentaires. Leur valeur alimentaire est exceptionnelle fournissant des protéines, des fibres, des minéraux et des vitamines, avec une composition faible en gras et en sucre, alors qu’en temps que probiotiques elles soignent la santé digestive et soutiennent l’immunité.


Les levures sont vraiment des suppléments parfaits. Ne vous privez pas de tels bienfaits.

LA RECETTE ORIGINALE DU FAMEUX VÉGÉPÂTÉ


Cette recette a été conçue par mon mari qui en a aussi frappé le nom. Nous étions à St-Nérée, dans le comté de Bellechasse, de jeunes universitaires apprenant à vivre à la campagne… Quelle époque ! Puis est sorti de presse en 1977 LE BONHEUR DU VÉGÉTARISME offrant, entre autres, cette recette. Depuis, le végépâté a fait le tour du monde. Des amis en ont trouvé au Japon dernièrement. C’est un mets savoureux riche en levure nutritionnelle.


Mélanger tous ces ingrédients :


1 tasse de graines de tournesol moulues

½ tasse de farine de blé entier, de sarrasin ou autre

½ tasse de levure nutritionnelle

1 gros oignon émincé

2 c. à soupe de jus de citron

1 pomme de terre râpée

½ tasse d’huile d’olive

1 ½ tasse d’eau chaude

thym, basilic, sauge et sel au goût


Mélanger tous les ingrédients. Verser dans un plat en pyrex huilé et cuire au four 40 à 50 minutes à 180°C ou 350°F. Quand la préparation est refroidie, la démouler. Ce végépâté est un excellent substitut de diverses préparations à la viande. On peut l’employer sur du pain rôti, dans des pâtes à tarte ou, accompagné de crudités et de concombres à l’aneth, comme plat de résistance lors d’un dîner de fête.


RÉFÉRENCES

- Patrick T Sekoai et coll, Valorization of Food Waste into Single-Cell Protein: An Innovative Technological Strategy for Sustainable Protein Production, Microorganisms, 2024.

- Rob Patterson et coll., Yeast Derivatives as a source of bioactive components in animal nutrition: A brief review, 2023.

- Monika Elżbieta Jach et coll., Yeast Protein as an Easily Accessible Food Source, Metabolites,2022.

- Rameesha Abid et coll., Probiotic Yeast Saccharomyces: Back to Nature to Improve Human Health, J Fungi (Basel), 2022.

198 vues

Comments


Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page