top of page
  • Danièle Starenkyj

OBLIGATOIRE POUR TOUS : LA B12

La vitamine B 12 est un micronutriment unique et fascinant dont la carence peut affecter les carnivores, les omnivores, les végétariens et les végétaliens.


UN SURVOL RAPIDE


• Sa carence est largement répandue dans tous les groupes d’âge.


• Les conséquences et la gravité d'une carence en B12 varient en fonction du degré et de la durée de la carence.


• Ses besoins quotidiens sont relativement faibles mais elle a une voie complexe d’absorption et d’assimilation.


• Elle a besoin d’une glycoprotéine, appelée FACTEUR INTRINSÈQUE, produite par les cellules de la paroi de l'estomac et nécessaire à l'absorption de la vitamine B12 dans l'iléon terminal (partie terminale de l’intestin grêle).


• La B12 est utilisée comme cofacteur pour les enzymes qui participent à la synthèse de l'ADN, des acides gras et de la myéline.


• Les principaux systèmes organiques affectés par une carence en B12 sont le sang, la moelle osseuse, et le système nerveux.


TROIS CAUSES PRINCIPALES DE SA CARENCE


1. Auto-immune : l'anémie pernicieuse est une affection auto-immune qui produit des anticorps qui affectent le facteur intrinsèque. Les anticorps anti-facteur intrinsèque se lient au facteur intrinsèque et ils empêchent l’absorption de la B12 dans l’iléon terminal.


2. Malabsorption : Les cellules de la paroi de l'estomac produisent le facteur intrinsèque. Il est donc nécessaire de comprendre que tout patient ayant subi un pontage gastrique (chirurgie bariatrique), qui a eu une gastrectomie, risque de développer une carence en B12, car sa nouvelle voie alimentaire contourne le site de production du facteur intrinsèque.


Chez les patients dont la production de facteur intrinsèque est normale, toute lésion de l'iléon terminal, telle qu'une résection (ablation) chirurgicale due à la maladie de Crohn, entravera l'absorption de la B12 et entraînera une carence. D'autres lésions de l'intestin grêle, telles que l'inflammation due à la maladie cœliaque ou l'infection par le ténia Diphyllobothrium latum, peuvent également entraîner une carence en B12.


3. Insuffisance alimentaire : La vitamine B12 est stockée en excès dans le foie ; cependant, les personnes qui suivent un régime végétalien strict sans supplément de B12 pendant environ trois ans peuvent développer une carence en B12 en raison d'un manque d'apport alimentaire.

ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CARENCE EN B12


→ Dans la population générale, certaines études ont montré que parmi les patients souffrant d'anémie, environ 1 % à 2 % sont dus à une carence en B12.


→ D'autres études ont montré que parmi les patients présentant une macrocytose clinique (globules rouges de grande taille) 18 % à 20 % étaient dus à une carence en B12.


→ La carence en vitamine B12 est plus fréquente chez les personnes âgées, quelle qu'en soit la cause.


→ La carence en B12 due à l'anémie pernicieuse est plus fréquente chez les personnes d'origine de l’Europe du nord.


→ L'incidence de l'anémie pernicieuse est plus faible chez les personnes d'origine africaine ou les personnes originaires d'autres régions d'Europe.


DÉFICIENCES LIÉES À LA CARENCE EN B12


→ En cas de carence en B12, l'homocystéine ne peut pas être convertie en méthionine. En conséquence, les niveaux d'homocystéine s'accumulent. Cela entraine le ralentissement de la synthèse de l'ADN et provoque une anémie mégaloblastique (globules rouges anormaux). L'anémie se manifeste alors par des symptômes tels que la fatigue, la pâleur, et l’essoufflement.


→ L'altération de la synthèse de l'ADN entraîne la formation de neutrophiles (globules blancs)

hypersegmentés (noyau avec plus de cinq lobes) anormaux.


→ Chez les personnes présentant une carence en B12, les niveaux d'acide méthylmalonique (AMM) s'accumulent. Les taux élevés de AMM et d'homocystéine contribuent à la détérioration de la myéline (membrane grasse qui permet d'isoler et de protéger les fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière).


→ Ceci explique les déficits neurologiques, tels que la neuropathie (dommages causés aux nerfs du système nerveux) et l'ataxie (troubles de la coordination des mouvements volontaires sans faiblesse musculaire, de l'équilibre et une atteinte oculaire).


→ Les lésions de la myéline entraînent également une affection connue sous le nom de dégénérescence combinée subaiguë de la moelle épinière. Cette affection touche diverses parties de la moelle épinière, entraînant une perte de proprioception (perception de la position de son corps dans l’espace), une ataxie, le développement d'une neuropathie périphérique (soit dans les pieds et les mains) qui peut être à l'origine de fourmillements, d'engourdissement et de douleurs, et une démence.


TRAITEMENT DE LA CARENCE EN B12


→ Chez les personnes dont la carence est due à un régime végétalien strict, un supplément oral de B12 est suffisant pour assurer la recharge.


→ Chez les patients présentant une carence en facteur intrinsèque, due à une anémie pernicieuse ou à un pontage gastrique, une dose intramusculaire de B12 est recommandée, car la B12 orale ne sera pas entièrement absorbée en raison de l'absence de facteur intrinsèque.


→ En général, le prognostique est bon pour les personnes traitées rapidement à la B12.


→ Il est urgent de traiter cette carence qui peut déboucher sur les complications suivantes :


• Une insuffisance cardiaque due à l'anémie


• Des déficits neurologiques graves et invalidants


• Un risque de cancer gastrique


• Le risque de développer une maladie auto-immune comme le diabète de type 1, la myasthénie grave, la maladie de Hashimoto (inflammation chronique auto-immune de la thyroïde) ou la polyarthrite rhumatoïde.


PRÉVENIR LA CARENCE ALIMENTAIRE EN B12


→ Une étude 2022 a procédé à une étude systématique des sources alimentaires non animales de B12. Elle a révisé 25 études qui ont évalué la teneur en B12 des algues, des champignons, des plantes et des aliments fermentés.


→ Une méthode plus sensible de détermination de la B12 réelle a été utilisée, la chromatographie liquide et la spectrométrie de masse en tandem par ionisation par électronébulisation.


→ La conclusion de cette étude s’énonce ainsi : « Il est possible que les recommandations journalières pour la B12 soient respectées par un régime varié contenant des sources alimentaires non animales de B12, soit des algues nori et hijiki, des champignons blancs et shiitake, et des aliments lactofermentés ».


→ Une autre étude 2022 affirme : « La levure nutritionnelle est un produit communément enrichi en vitamine B12 et dont l'utilisation est souvent recommandée chez les patients consommant des régimes à prédominance végétale afin de réduire le risque de carence. Environ 2 cuillères à soupe de levure nutritionnelle contiennent la quantité équivalente à l’apport journalier recommandé américain, (2,4 mcg/jour) pour les adultes. »

ATTENTION !


1. La consommation d'ALCOOL peut réduire les niveaux de vitamine B12.


Une étude a indiqué qu'une consommation modérée d'alcool diminuait le taux de vitamine B12 de 5 % chez des femmes ménopausées en bonne santé et bien nourries.


2. Les patients traités à la metformine et aux inhibiteurs de la pompe à protons doivent être testés pour la carence en B12.


3. Les signes et symptômes de la carence en B12 qui doivent nous alerter comprennent des changements cognitifs (tels que la dépression, les troubles de la mémoire, la confusion, la psychose et la fatigue) et la dyspnée (difficulté à respirer) mais aussi la glossite (inflammation de la langue) ;


ils comprennent également les complications neurologiques qui peuvent entraîner une perte de sensibilité, une hypotension posturale (baisse excessive de pression artérielle en position debout), une faiblesse musculaire ou une perte de la motricité mentale et physique.


4. Quel que soit le régime alimentaire, un faible taux de vitamine B12 mérite l'attention. Prenons conscience que le faible taux en B12 est aussi lié à des complications de la grossesse, notamment des anomalies du développement, des avortements spontanés, une prééclampsie et un faible poids à la naissance. Un statut adéquat en vitamine B12 pendant la période avant la conception et la grossesse est vital pour la myélinisation du système nerveux, le développement cérébral et cognitif, et la croissance de l'enfant.


CONCLUSION


L’European Journal of Nutrition (2023) conclut un article sur l’importance de la vitamine B12 pour les gens qui choisissent un régime végétalien, donc à base de plantes sans produits animaux, en ces termes :


« La prévention des carences en vitamine B12 par la supplémentation est un moyen efficace, économique et durable d'éviter les conséquences néfastes pour la santé dans de telles situations.


Nous encourageons donc les personnes qui envisagent d'adopter un régime végétalien à prendre un supplément certifié de vitamine B12 au moment des repas et à consulter un professionnel en cas de symptômes liés à une éventuelle carence en vitamine B12.


Compte tenu de cette mise en garde, nous soutenons les régimes à base de plantes bien planifiés et enrichis en vitamine B12, qui ont la capacité d'avoir un impact positif sur la santé de l'homme et de la planète. »


© 2023 Danièle Starenkyj


RÉFÉRENCES

1. Alex Ankar et coll., Vitamin B12 Deficiency, StatPearls Publishing, 2023.

2. Jean-Louis Guéant et coll., Vitamin B12 absorption and malabsorption, Vitam Horm, 2022.

3. Ralph Green et coll., Vitamin B12 deficiency, Vitam Horm, 2022.

4. Beatriz Marques de Brito  et coll., Vitamin B12 sources in non-animal foods: a systematic review, Crit Rev Food Sci Nutr, 2022.

5. Nicole D. White, Vitamin B12 and Plant-Predominant Diets, Am J Lifestyle Med, 2022.

6. Ali Niklewicz et coll., The importance of vitamin B12 for individuals choosing plant-based diets, The European Journal of Nutrition, 2023.

7. UNE MALADIE UNIQUE ET FASCINANTE : LA CARENCE EN B12, Danièle Starenkyj, blogue du 16 janvier 2023.














258 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page