• Danièle Starenkyj

LE JUS DE RAISIN : UNE BOISSON AUX QUALITÉS EXCEPTIONNELLES POUR LA SANTÉ DE TOUS

Une étude scientifique publiée en 2022 (1) me rappelle avec émotion mon père qui mettait de côté des sous pour nous acheter du jus de raisin dont il vantait abondamment les vertus. Chaque fois, le partage de ce liquide si précieux était pour nous une fête qu’aucune ivresse n’est jamais venue gâcher.


Ainsi cette étude affirme maintenant que, oui, le jus de raisin est beau à voir, doux à boire, et bon, très bon pour la santé. Plus, elle exprime le souhait qu’il devienne une boisson qui remplace les nombreuses boissons sucrées, énergisantes et autres, en raison des multiples maladies associées à leur consommation dont l'obésité, le diabète, les troubles cardiovasculaires et le cholestérol.


Je vous propose un survol d’études très récentes sur ce jus que certains proclament être la nouvelle boisson isotonique dont la consommation devrait augmenter dans le monde entier.

1. LE PROFIL NUTRITIONNEL DU JUS DE RAISIN (2)


• Le jus de raisin contient plus de 30 substances alimentaires et biologiquement actives.


• Le jus de raisin n'a pas une acidité élevée, il contient en moyenne 0,4 g d'acides organiques par 100 cm3.


• L'acide tartrique et l'acide L-malique sont les principaux acides du jus de raisin. La présence de l'acide tartrique est un trait distinctif du jus de raisin. Dans les autres jus, il est extrêmement rare et seulement en traces.


• Le potassium, le magnésium, le fer, le manganèse, ainsi que les flavonoïdes et les acides hydroxycinnamiques (acide coumarique) fournissent des micronutriments importants.


• Les jus des cépages rouges/pourpres contiennent des anthocyanes (en moyenne 3 mg/100 cm3). Ce sont les anthocyanes, ces puissants antioxydants, qui donnent au jus sa riche couleur.


• Le resvératrol (en moyenne 0,01 mg/ 100 cm3), un stilbénoïde, est également présent dans les jus de raisin, cette substance est largement étudiée ces derniers temps en raison de sa forte activité antioxydante.


• Une portion de jus de raisin (un verre de 250 ml) contient, en moyenne, 6-10% des besoins journaliers de l'humain en potassium, environ 5-8% en magnésium, fer et manganèse. La teneur en flavonoïdes par portion est d'environ 25% du niveau adéquat de la consommation quotidienne.


2. LES BIENFAITS DU JUS DE RAISIN (1)


• Le jus de raisin est très riche en polyphénols qui ont des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, anticancéreuses, antivieillissement, antimicrobiennes et cardioprotectrices.


• Les polyphénols peuvent prévenir l'agrégation plaquettaire, l'oxydation des LDL (cholestérol), de l'ADN, des lipides, des protéines, et des lésions membranaires.


• Ils peuvent réduire l'expression des molécules d'adhésion et limiter les inflammations, ce qui bloque les événements cellulaires prédisposant à l'athérosclérose.


• Ils améliorent la régulation de la pression artérielle et de la réactivité vasculaire.


• Ils réduisent le cholestérol et les triglycérides sériques.


• Ils améliorent la fonction de mémoire chez les personnes âgées.


• Ils aident également à prévenir l'obésité et le diabète en inhibant des enzymes spécifiques.


• Les composés phénoliques améliorent l'activité antioxydante en piégeant les molécules réactives d'oxygène et d'azote, en collaborant avec d'autres antioxydants, en stimulant les enzymes et les protéines antioxydantes, en inhibant les enzymes pro-oxydantes.


• Des auteurs ont mentionné que la catéchine et l'acide gallique agissent comme piégeurs de radicaux libres, et que l'épicatéchine a une activité antibactérienne. En plus de leur capacité antioxydante, les acides gallique, caféique et chlorogénique agissent comme dilatateurs veineux.


• Le resvératrol joue un rôle bénéfique dans la protection contre diverses néoplasies, des troubles cardiovasculaires et neurodégénératifs, et des infections virales. Il contribue également à retarder le vieillissement de l'organisme et réduit l'incidence des maladies cardiaques et musculaires.


• La quercétine et ses dérivés ont montré des propriétés anti-inflammatoires et anticarcinogènes lorsqu'ils sont utilisés dans le traitement de certains types de cancer.


• Le jus de raisin est capable d'améliorer les performances sportives et l'activité antioxydante au cours de l’exercice, de protéger contre les dommages oxydatifs et de réduire l'inflammation. Son impact sur les performances des athlètes (joueurs de volley-ball, coureurs) a été étudié avec des résultats très bénéfiques.


• L’étude parue en 2022 conclut que puisque la création de nouveaux produits naturels, fonctionnels et sains à base de jus de fruits est un défi pour l'industrie alimentaire, le jus de raisin représente une alternative appropriée pour le développement d'une nouvelle boisson isotonique qui va réhydrater, reconstituer les électrolytes et promouvoir l’énergie.


3. LE JUS DE RAISIN, UN REMÈDE SIMPLE


D’autres études confirment l’effet positif du jus de raisin dans :


A. La réduction du stress oxydatif cérébral (3)


→ Les maladies neurodégénératives constituent un problème de santé majeur pour les pays développés. Le stress, qui induit une oxydation dans le cerveau, a été identifié comme le principal facteur de risque de ces troubles.


• In vivo, l'administration orale de jus de raisin riche en polyphénols de raisin rouge a exercé un effet antioxydant dans le cerveau de souris stressées, réduisant de deux fois l'expression des gènes impliqués dans les mécanismes d'inflammation et d'oxydation et augmentant de trois fois l'expression des gènes liés à la protection contre le stress oxydatif.


• Le jus de raisin a augmenté l'activité enzymatique antioxydante, et prévenu la peroxydation lipidique dans le cerveau.


• Les auteurs de cette étude ont proposé de soutenir l'utilisation de cette boisson par la population générale comme une stratégie nouvelle et globale pour la prévention de la neurodégénérescence.


→ Cet effet antioxydant du jus de raisin (400 ml par jour) a été reconnu chez des femmes âgées (4) et des patients atteints de la maladie de Parkinson (5). Lorsque associé à de l’exercice physique, il a donné des résultats encourageants.


B. La réduction stress oxydatif induit par l’exercice et les sports (6) (7)


→ L'exercice induit une surproduction de radicaux libres et donc une augmentation du stress oxydatif dans lequel il se produit un déséquilibre entre la production d'espèces réactives et la défense antioxydante intrinsèque.


• L’utilisation du jus de raisin très riche en antioxydants naturels (polyphénols) pour réduire le stress oxydatif peut être une stratégie de santé efficace pour maintenir un statut antioxydant optimal.


• Les avantages potentiels antioxydants pour la réduction de l'effet de l'exercice intense chez les athlètes de différentes disciplines sportives ont été prouvés.


• Au cours d'exercices prolongés et intenses tels que les courses de marathon et d'ultramarathon, les athlètes présentent un stress physiologique sévère qui se manifeste par des microtraumatismes musculaires, un stress oxydatif, un dysfonctionnement gastro-intestinal ou une inflammation.


• Au cours de ces d'exercices physiques longs et exténuants, le stress oxydatif est provoqué par une augmentation considérable des espèces réactives de l'oxygène favorisant un déséquilibre de la capacité antioxydante de l'organisme, ce qui entraîne une modification des protéines, une oxydation des lipides, des dommages à l'ADN, une inflammation et des maladies chroniques, notamment le cancer et les maladies neurologiques et cardiovasculaires.


• Le raisin et les produits dérivés du raisin sont une source de polyphénols qui sont connus pour leurs activités antioxydantes élevées et peuvent être bénéfiques contre les dommages oxydatifs dus aux sports.


• En outre, la teneur en glucides est utile pour le dépôt de glycogène et l'amélioration de la pratique lors d'exercices de longue durée.



C. L’effet du jus de raisin dans un modèle de prééclampsie (8)


→ La prééclampsie est un trouble hypertensif de la grossesse et l'une des principales causes de morbidité et de mortalité maternelles et fœtales dans le monde.


• Les effets du trans-resvératrol, un puissant antioxydant, a été étudié sur la production d'oxyde nitrique et les niveaux d'espèces réactives de l'oxygène dans un modèle in vitro de prééclampsie.


• Une étude clinique pilote a comparé les effets du sérum de femmes prééclamptiques avant et 1 h après l'ingestion de jus de raisin rouge entier riche en polyphénols incubés sur les cellules endothéliales. Comme on le sait, le raisin contient de bonnes quantités de resvératrol.


• Le sérum des patientes atteintes de prééclampsie, obtenu une heure après l'ingestion du jus, a montré une diminution des marqueurs antioxydants dans les cellules par rapport au sérum avant l'ingestion du jus, et en outre, le jus a augmenté la production de d’oxyde nitrique.


• Ainsi le resvératrol présent dans le jus de raisin rouge riche en polyphénols a des effets potentiellement bénéfiques sur les cellules endothéliales incubées avec du plasma/sérum de prééclampsie ce qui pourrait aider à la gestion de cette complication de la grossesse.


ET LE VIN DANS TOUT ÇA ?


Citons simplement deux études :


1. ALCOOL, MALADIES CARDIOVASCULAIRES, ET FINANCEMENT DE L’INDUSTRIE : Une analyse du réseau de coauteurs des revues systématiques (9)


Les effets de l'alcool sur la santé cardiaque font l'objet d'une importante controverse scientifique. Cette étude a fait une analyse du réseau de coauteurs des revues systématiques sur les effets de l'alcool sur les maladies cardiovasculaires afin d'étudier les modèles de coauteurs dans la littérature, en accordant une attention particulière au financement de l'industrie.


Les résultats ?


14 revues systématiques ont été entreprises par des auteurs ayant des antécédents de financement par l'industrie de l'alcool, dont 5 ont été financées directement par l'industrie de l'alcool elle-même. Ces 14 revues ont toutes identifié un effet cardioprotecteur de l'alcool.


La conclusion ?


Les revues systématiques entreprises par des auteurs ayant des antécédents de financement par l'industrie de l'alcool étaient plus susceptibles d'étudier des résultats plus larges (« L’alcool bon pour le cœur » -- par opposition à des problèmes spécifiques de maladies cardiovasculaires tels que l'hypertension ou les accidents vasculaires cérébraux), d'être citées plus largement et de rapporter exclusivement des conclusions favorables.


2. EFFET DU JUS DE RAISIN, DU VIN ROUGE ET DE LA SOLUTION DE RESVÉRATROL SUR LA FONCTION ANTIOXYDANTE, ANTI-INFLAMMATOIRE ET HÉPATIQUE ET SUR LE PROFIL LIPIDIQUE DES RATS NOURRIS AVEC UN RÉGIME RICHE EN GRAISSES (10)



L'objectif était d'étudier le rôle de la consommation de jus de raisin, de vin rouge, ou de solution de resvératrol sur des rats soumis à un régime riche en graisses.


→ Chez les rats traités par un régime riche en graisses, la consommation de jus de raisin a présenté la meilleure activité antioxydante et anti-inflammatoire, réduisant les niveaux de glutathion peroxydase et d'interleukine-6 dans le sérum.


→ En outre, le jus de raisin a favorisé de meilleurs niveaux de cholestérol et de marqueurs hépatiques. En revanche, le vin rouge a aggravé l'effet oxydant du régime riche en graisses, en augmentant l'activité de la catalase et le niveau d'interleukine-6.


→ Ainsi, le jus de raisin a minimisé les effets du régime riche en graisses sur le stress oxydatif et l'inflammation au-delà de la promotion de meilleurs niveaux du profil lipidique et des biomarqueurs du foie.


→ Le vin rouge a révélé un effet pro-oxydant semblable à celui du régime riche en graisses.


→ Rappelons que l’alcool, quel que soit son véhicule et quelle que soit la quantité, est TOUJOURS toxique, addictif, cancérogène et tératogène.


LE MOT DE LA FIN


Mon père avait raison : Vive le jus de raisin pur ! C’est une pure joie sans ombre de désenchantement.

À votre santé globale !


© 2022 Danièle Starenkyj

RÉFÉRENCES

1. Yasmina Bendaali et coll., Contribution of Grape Juice to Develop New Isotonic Drinks With Antioxidant Capacity and Interesting Sensory Properties, Front. Nutr., juin 2022.

2. N N Ivanova et coll., Grape juice nutritional profile, Vopr Pitan, 2018. 

3. Miriam Bobadilla et coll, A Grape Juice Supplemented with Natural Grape Extracts Is Well Accepted by Consumers and Reduces Brain Oxidative Stres, Antioxidants (Basel), 2021.

4. Caroline Dani et coll., The impact of red grape juice (Vitis labrusca) consumption associated with physical training on oxidative stress, inflammatory and epigenetic modulation in healthy elderly women, Physiol Behav, 2021.

5. Grazielle S De Oliveira et coll., Aquatic exercise associated or not with grape juice consumption-modulated oxidative parameters in Parkinson disease patients: A randomized intervention study, Heliyon, 2021.

6. Nicolli Cariello Martins et coll., Effects of grape juice consumption on oxidative stress and inflammation in male volleyball players: A randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial, Complement Ther Med, 2020.

7. Lydiane de Lima Tavares Toscano et coll., A single dose of purple grape juice improves physical performance and antioxidant activity in runners: a randomized, crossover, double-blind, placebo study, Eur J Nutr, 2020.

8. Mayara Caldeira-Dias et coll., Effects on redox status and nitric oxide production of endothelial cells in in vitro preeclampsia model, Pregnancy Hypertens, 2021.

9. Su Golder et coll., Alcohol, cardiovascular disease and industry funding: A co-authorship network analysis of systematic reviews, Soc Sci Med, 2021.

10. Teresa Palmisciano Bedê et coll., Effect of grape juice, red wine and resveratrol solution on antioxidant, anti-inflammatory, hepactic function and lipid profile in rats feds with high-fat diet, Nat Prod Res, 2021.






















356 vues
Posts à l'affiche
Posts récents