• Danièle Starenkyj

LA MÉDECINE CULINAIRE, UNE NOUVELLE DISCIPLINE MÉDICALE INCROYABLE MAIS VRAIE

Ce n’est plus un secret – de nombreux professionnels le disent et le prouvent depuis environ trois décennies -- les modifications du régime alimentaire sont considérées comme une INTERVENTION DE PREMIÈRE LIGNE pour la gestion des maladies chroniques.


Il reste que trop de médecins diplômés déclarent encore ne pas se sentir compétents pour conseiller leurs patients sur leur régime alimentaire.


LA SOLUTION


La médecine culinaire est un mouvement croissant, fondé sur des données probantes, qui applique la philosophie « la nourriture est un médicament » à l'enseignement médical.


Elle forme les médecins pour qu’ils sachent proposer à leurs patients souffrant de maladies non transmissibles, la SIMPLICITÉ ALIMENTAIRE. (VOIR le blogue LA GUÉRISON PAR LA SIMPLICITÉ ALIMENTAIRE)


POURQUOI ?


La vérité s’impose de plus en plus :


1) l'alimentation est maintenant identifiée comme le facteur de risque le plus important en matière de morbidité et de mortalité aux États-Unis et ailleurs ;


2) et les modifications du régime alimentaire sont considérées comme obligatoires pour la gestion des maladies chroniques, dites non transmissibles.




OÙ SE SITUE LE PROBLÈME ?


La plupart des prestataires de soins de santé consacrent relativement peu d'heures à la nutrition au cours de leur formation. L'enseignement traditionnel de la nutrition dans les écoles de médecine n'a pas permis de préparer les futurs médecins à conseiller les patients sur les changements alimentaires pratiques qui peuvent prévenir et traiter les maladies liées à l'alimentation.


UN PROGRAMME DE MÉDECINE CULINAIRE


La pionnière de la médecine culinaire est le Dr Michelle E. Hauser, qui ajoute à ses titres médicaux, l’originale mention d’être un chef certifié Cordon Bleu.


Elle est connue pour son travail dans le domaine de la médecine culinaire, et son insistance à faire le lien entre la nutrition, les arts culinaires et le changement de mode de vie.


C’est ainsi qu’elle a élaboré en 2017 un programme de médecine culinaire qui est maintenant (depuis 2020) utilisé pour la formation des professionnels de la santé et les soins aux patients dans 100 pays.


Il s’agit du premier programme de médecine culinaire complet et libre d’accès destiné aux programmes de formation des professionnels de la santé. Il est utile et réconfortant de signaler qu’immédiatement sa portée a été mondiale.


LES GRANDES LIGNES DE CE COURS


A. La préparation des repas à domicile est « une intervention médicale puissante ».


→ Il est donc du ressort de la médecine culinaire d’enseigner aux patients à rendre leur alimentation nutritive, simple, et facile.


B. Les arguments médicaux en faveur de la cuisine à domicile :


→ La cuisine à la maison est associée à de nombreux avantages pour la santé, notamment une réduction du risque de diabète de type 2 et d'autres maladies chroniques.


• Les personnes qui cuisinent à la maison mangent des aliments de meilleure qualité, consomment moins de calories, dépensent moins d'argent pour se nourrir et prennent moins de poids au fil du temps que celles qui vont au restaurant et mangent régulièrement des aliments préparés.


• À l'inverse, la consommation d'aliments préparés et ultratransformés a été associée à une augmentation des maladies cardiométaboliques et du risque de cancer en général, ainsi que du risque de cancer du sein.

C. L’obligation de maximiser la densité nutritionnelle des aliments.


→ L’intention médicale est de faire de la cuisine familiale une option facile, agréable, bénéfique et abordable pour une alimentation saine.


• Les modes d'alimentation composés d'aliments complets principalement à base de plantes, comme le mode d'alimentation méditerranéen, se sont avérés réduire le risque de maladie cardiaque, de syndrome métabolique, de diabète, de certains cancers (en particulier les cancers du côlon, du sein et de la prostate), de dépression et, chez les personnes âgées, améliorer les fonctions mentales et physiques.


• La consommation de SEULEMENT 3 PORTIONS DE CÉRÉALES COMPLÈTES PAR JOUR (par exemple, un gruau chaud le matin, un plat de pâtes complètes le midi, et un riz complet le soir) a été associée à une réduction significative du risque de maladies chroniques et à une baisse de la mortalité globale.


UNE ALIMENTATION SIMPLE ET SAINE


Le médecin d’aujourd’hui l’aura appris et devra le dire à ses patients : Les modifications du régime alimentaire sont maintenant considérées comme une intervention de départ A OFFRIR AVANT TOUT AUTRE traitement pour la gestion des maladies chroniques.


Le programme met l'accent sur un régime centré sur les aliments entiers et végétaux (Whole Food Plant-Based Diet), notamment les légumes, les fruits, les céréales complètes, les légumineuses, les noix et les graines.


UN GUIDE PRATIQUE ET SÛR


Le programme d’études de médecine culinaire (Culinary Medicine Curriculum) publié en collaboration avec l'American College of Lifestyle Medicine, est le premier guide complet et ouvert créé pour soutenir la mise en œuvre de la cuisine culinaire dans les programmes de formation des professionnels de la santé du monde entier.


Au cours des deux premiers mois où le Programme d’études de médecine culinaire a été disponible (2017), il a été téléchargé 2379 fois dans 83 pays par une grande variété de professionnels de la santé intéressés par l'enseignement de la médecine culinaire. Et depuis, le nombre ne cesse d’augmenter.


Ce cours donne aux professionnels de la santé une base solide en médecine culinaire. Ses objectifs sont :


→ définir ce qu’est une alimentation saine ;


→ comment trouver, obtenir et préparer des aliments sains et délicieux ;


→ présenter l'alimentation saine comme étant indéniablement délicieuse, rapide et peu coûteuse ;


→ traduire les leçons apprises en matière d'alimentation saine sur le terrain ;


→ pratiquer l'entretien motivationnel sur les changements de comportement alimentaire sain.


Le Dr Michelle E. Hauser, de l’Université américaine Stanford, considère que ce cours est la pierre angulaire de la formation des professionnels de la santé pour aider leurs patients à obtenir de meilleurs résultats de santé.


LA MÉDECINE CULINAIRE N’EST PAS…


• La médecine culinaire n'est pas la nutrition, la diététique, la médecine préventive, intégrative ou interne, ni l'art culinaire ou la science alimentaire.


• Elle n'a pas de philosophie diététique unique.


• Elle ne rejette pas les médicaments sur ordonnance.


• Elle ne s'intéresse pas simplement à la bonne cuisine, aux saveurs ou aux arômes.


• Elle ne s'intéresse pas non plus uniquement aux matrices alimentaires dans lesquelles se trouvent les micronutriments, les phytonutriments et les macronutriments.


MAIS C’EST…


• Au contraire, la médecine culinaire est un nouveau domaine médical fondé sur des données probantes qui associe l'art de l'alimentation et de la cuisine à la science de la médecine.


• La médecine culinaire vise à aider les gens à prendre de bonnes décisions médicales personnelles concernant l'accès et la consommation de repas de haute qualité qui contribuent à prévenir et à traiter les maladies et à rétablir le bien-être.


• L'objectif de la médecine culinaire est d'essayer de donner au patient les moyens de se soigner lui-même de manière sûre, efficace et heureuse en utilisant les aliments et les boissons comme TECHNIQUE DE SOINS PRIMAIRES.


CONCLUSION


L'augmentation insoutenable de la prévalence et des coûts des maladies chroniques dans le monde appelle à des interventions peu coûteuses.


Manger des aliments complets est un chemin sûr vers la santé dès maintenant.

Qu’en dites-vous ?


© 2022 Danièle Starenkyj

RÉFÉRENCES

+ Laura Klein et coll., Home Meal Preparation: A Powerful Medical Intervention, Am J Lifestyle Med, mars 2020.

+ Laura C Hopkins et coll., Caregiver Nutritional Health Outcomes of the Simple Suppers Study: Results from a 10 Week, Two-Group Quasi-Experimental Family Meals Intervention, Nutrients, janvier 2022.

+ Jacqueline Tan  et coll., Exploring culinary medicine as a promising method of nutritional education in medical school: a scoping review, BMC Med Edu, janvier 2022.

+ Michelle E. Hauser et coll., The First, Comprehensive, Open-Source Culinary Medicine Curriculum for Health Professional Training Programs: A Global Reach, Am J Lifestyle Med, juillet 2020.

+ Roberta C Asher et coll., Culinary medicine and culinary nutrition education for individuals with the capacity to influence health related behaviour change: A scoping review, J Hum Nutr Diet, avril 2022.

+ Hirsch Irl B  et coll., Culinary Medicine: Advancing a Framework for Healthier Eating to Improve Chronic Disease Management and Prevention, Clin Ther, octobre 2019.

+ Joshua M Rothman et coll., A Culinary Medicine Elective for Clinically Experienced Medical Students: A Pilot Study, J Altern Complement Med, juillet 2020.

253 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous