top of page
  • Danièle Starenkyj

L’ULTIME SECRET D’UNE LONGÉVITÉ EN SANTÉ

Les personnes âgées, dont le nombre augmente rapidement dans le monde entier, constituent, nous disent les gérontologues, le prochain défi mondial en matière de santé publique.


L’espérance de vie moyenne a augmenté, mais aussi le nombre d'années perdues en raison d'une invalidité.

On sait que l'adoption de comportements sains est un facteur clé pour éviter les maladies chroniques et les 12 dernières années de la vie perdues en raison d’une maladie.


Mais comment encourager l’adoption et le maintien de comportements sains chez les personnes âgées ?

À la recherche de réponses sérieuses, des chercheurs s'intéressent de plus en plus aux « atouts santé ».


LES ATOUTS SANTÉ


De quoi s’agit-il ?


Les atouts santé, nous disent de nouveaux travaux, sont les ressources qui renforcent la capacité et la volonté d'une personne d’adopter et de conserver des comportements sains.


Parmi ces ressources, le sentiment d'avoir un but dans la vie ou un sentiment d’utilité, est un atout prometteur, en fait, le plus prometteur de tous les atouts. Il est considéré comme un élément central du bien-être.


Quand les chercheurs parlent de cet atout, ils font référence à la mesure dans laquelle les gens considèrent que leur vie a un SENS, une DIRECTION et des OBJECTIFS.

LA RECHERCHE DE SENS ET LA SANTÉ GLOBALE


C’est le psychiatre Viktor Frankl (1905-1997) qui a fait de la recherche de sens le moteur du comportement humain. Aux lendemains d’une guerre monstrueusement inhumaine, il affirmé haut et fort que l’humain n’est pas une machine bidimensionnelle avec des pièces détachées mais un tout bio-psycho-socio-spirituel indissociable, soit qu’il a quatre dimensions, et chacune d’elle doit être comblée.


C’est ainsi que la quête de sens devient la motivation première de la vie, et que la réalisation positive de cette motivation universelle est au cœur d’une longue vie saine et épanouie.  Tout être humain sur cette terre, pour jouir d’une bonne santé globale, devrait pouvoir dire : « Ma vie a un sens ».


LA VOLONTÉ DE SENS ET LA SANTÉ GLOBALE


Trouver pourquoi l’on vit et s’en réjouir est en relation étroite avec la santé et l’évitement de nombreuses maladies physiques, mentales, sociales et spirituelles.


L'accumulation de preuves a permis d'observer que le fait d'avoir un sentiment d'utilité plus élevé est associé à un meilleur fonctionnement biologique, soit à :


→ une charge allostatique plus faible (dit simplement, le corps résiste mieux aux conséquences du stress sur l’organisme qui s’accumulent avec le temps et l’usent) ;


→ moins d’inflammation ;


→ une meilleure régulation du glucose ;


→ un risque plus faible de maladie cardiovasculaire 


→ un risque plus faible de maladie d’Alzheimer ;


→ moins d'hypertension ;


→ une meilleure fonction immunitaire ;


→ une plus grande activité physique ;


→ une meilleure qualité du sommeil ;


→ un meilleur poids santé ;


→ une plus grande consommation de fruits et légumes ;


→ un recours accru aux services de soins préventifs ;


→ un usage moindre de drogues licites et illicites ;


→ moins de dépression ;


→ une meilleure adaptation et récupération après une maladie ;


→ de meilleurs résultats cognitifs ;


→ un risque plus faible de démence ;


→ une plus grande longévité en santé ;


→ un risque plus faible de mortalité pour toutes causes de décès.


COMMENT TROUVER UN SENS À SA VIE


A. On peut commencer par se poser quelques questions spirituelles simples mais profondes :


1. Qu’est-ce qui pourrait donner un sens à ma vie ?

2. Quel est mon plus grand espoir ?

3. Quelle ma plus grande crainte ?

4. Qu’est-ce qui me réconforte le plus ?

5. Qu’est-ce qui m’encourage le plus ?

6. Est-ce que je perçois ma vie comme étant significative, importante, digne d'intérêt, et utile ?

7. Y a-t-il des périodes de ma que j’ai vécues de manière particulièrement significative ?

8. Est-ce que je connais quelqu’un qui mène une vie pleine de sens ?

9. Y-a-t-il des personnes dans ma vie qui ont besoin de moi ?

10. Y a-t-il une expérience qui m’a fait penser différemment à la vie ? Je pensais que je ne pouvais pas faire « cela » et j’ai fait l’expérience que j’avais réussi à le faire.

B. Il est important de se responsabiliser face à sa vie.


1. L’individu est seul à décider du sens de sa vie.

2. Il doit prendre la responsabilité de créer et de décider de son sens unique.

3. Il n’y a pas de situation qui ne contienne en elle-même le germe d’un sens.

4. L’expérience du sens survient quand on comprend la place unique que l’on occupe dans le monde, que notre vie a une valeur, qu’elle appartient à quelque chose de plus grand qu’elle.


TROIS SOURCES DIFFÉRENTES DE SENS


Viktor Frankl, survivant de quatre camps de la mort pendant la Deuxième guerre mondiale, psychiatre ayant donné des conférences dans plus de 200 universités, écrit 40 livres publiés dans 50 langues et récipiendaire de 29 doctorats honorifiques, a cerné trois sources possibles de sens :


1. L’accomplissement de bonnes actions ; donner ou contribuer à quelque chose de bon ou d'utile ; ou par sa créativité créer quelque chose de beau.


2. Faire l'expérience de quelque chose de précieux et de beau - faire l'expérience de la gentillesse et de la camaraderie aimante.


3. L’adoption d’attitudes dignes, honorables et positives face aux défis de la vie, tels que la maladie, la souffrance et la mort.


Ailleurs Viktor Frankl explique qu’il a donné un sens à ses expériences de camps de la mort douloureusement tragiques grâce à :


1) des activités créatives,

2) le service aux autres,

3) la connexion spirituelle,

4) la création et la poursuite d’objectifs,

5) l’engagement à prendre des décisions,

6) le maintien d’une attitude inconditionnelle de force.


La réalisation du sens de la vie est étroitement liée à la réalisation de soi. Et quand on parle de longévité en bonne santé, le sens est un bon indicateur qui permet aux personnes âgées de bien gérer le processus de vieillissement et ses conséquences.


PROMOUVOIR LE SENS, C’EST PROMOUVOIR LA SANTÉ GLOBALE À TOUT ÂGE


Actuellement, la dépression est la maladie la plus répandue dans le monde. Viktor Frankl a abordé la dépression comme un problème potentiel de sens de la vie et a décrit le vide existentiel dès les années 1960.


Au cours des dernières décennies, les suicides, les divorces, l'alcoolisme, l'intoxication et la criminalité chez les adolescents ont augmenté dans le monde entier. En outre, une tendance croissante à la suralimentation, au surentraînement, au surmenage est devenue évidente.


Dans tous ces dérèglements, il faut voir le résultat des tentatives des individus pour faire face à un manque de sens, c'est-à-dire un manque d'estime de soi, de compréhension de soi, de buts et d'objectifs réalistes et significatifs dans la vie.


On ne peut nier plus longtemps que la volonté de sens est le moteur le plus puissant de la survie mentale et physique, et donc de la santé.


CONCLUSION


« Trouver un sens, c'est savoir qui l'on est et pourquoi l'on est en vie, c'est-à-dire pourquoi l'on vit. »


De l’enfance à la vieillesse, le sens est essentiel à la santé mentale et au bien-être psychologique et physique.

Je vous laisse sur cette profonde réflexion de Viktor Frankl en vous invitant à comprendre que la jeunesse, la maturité et la longévité en santé sont avant tout, et absolument, du côté du sens que l’on donne à sa vie :


« Un homme qui réalise l’ampleur de la responsabilité qu’il a envers un humain qui l’attend, ou vis-à-vis d’un travail qui lui reste à accomplir, ne gâchera pas sa vie. Il connaîtra le « pourquoi » de cette vie, et pourra supporter tous les « comment » auxquels il sera soumis. »


© Danièle Starenkyj 2023

SOURCES ET RÉFÉRENCES

1. Koichiro Shiba et coll., Purpose in life and 8-year mortality by gender and race/ethnicity among older adults in the U.S, Preventive Medicine, 2022.

2. Eric S. Kim, ET COLL., Sense of Purpose in Life and Five Health Behaviors in Older Adults, Preventive Medicine, 2020.

3. Angelina R Sutin  et coll., Sense of Purpose in Life Is Associated with Lower Risk of Incident Dementia: A Meta-Analysis, J Alzheimers Dis, 2021.

4. Hanan Bushkin, et coll., Searching for Meaning in Chaos: Viktor Frankl’s Story, Eur J Psychol, 2021.

5. Gørill Haugan and Jessie Dezutter, Meaning-in-Life: A Vital Salutogenic Resource for Health, Health Promotion in Health Care – Vital Theories and Research, 2021.

6. Elliot M. Friedman et coll., Self-Rated Health and Mortality: Moderation by Purpose in Life, Int J Environ Res Public Health, 2023. 

7. Viktor E. Frankl, Mans’s Search for Meaning, Beacon Press, 2006.















207 vues

Comments


Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page