• Danièle Starenkyj

L'HUILE D'OLIVE EXTRA VIERGE PLUS QU'UN BON GRAS

Depuis la plus haute antiquité, l’olivier, l’olive et l’huile d’olive ne cessent d’être de puissants symboles de réconciliation, de paix, de guérison. Au 21e siècle, l’huile d’olive soulève de grands espoirs de prévention et de protection contre les maladies non transmissibles causées par l’alimentation urbaine-industrielle.


LE GRAS DU RÉGIME MÉDITERRANÉEN


La particularité fondamentale du régime méditerranéen est l'utilisation quotidienne de l'HUILE D’OLIVE EXTRA VIERGE de première extraction à froid comme principale source de graisses.


Cette huile tirée du fruit de l’olivier a une qualité nutritionnelle très élevée aux multiples effets positifs sur la santé : elle a des effets directs (acides gras monoinsaturés, tocophérols, polyphénols) et indirects (très faibles graisses saturées, équilibre acide linoléique/alpha-linolénique) sur le système immunitaire et les réponses inflammatoires. Les connaissances actuelles sur l'effet particulier de l'huile d'olive extra vierge dans le régime méditerranéen affirment qu’elle est protectrice des maladies inflammatoires et à médiation immunitaire, dont les maladies coronariennes, les maladies cardiovasculaires, l'obésité, le diabète, le cancer, l'asthme et les allergies.


L’HUILE D’OLIVE EXTRA VIERGE : PLUS QU’UN BON GRAS


Oui, cette huile, pur jus de l’olive, extraite à froid, a non seulement des qualités gustatives – fruitée, amère, piquante –a aussi des vertus thérapeutiques incontournables. Je vous offre une revue récente d’une partie de ces effets étonnants, et plus particulièrement en relation avec LE DIABÈTE DE TYPE 1 ET DE TYPE 2.


A. Consommation d'huile d'olive et risque de mortalité totale et spécifique à une cause chez les adultes américains


Cette étude datée de 2022 a démontré dans deux cohortes prospectives d'hommes (31 801) et de femmes (60 582) des États-Unis que le remplacement de 10 g/j de margarine, de beurre, de mayonnaise et de matières grasses laitières par une quantité équivalente d'huile d'olive était associé à une réduction de 8 à 34 % du risque de mortalité totale et spécifique.


L’étude conclut avec cette affirmation : Une consommation plus élevée d'huile d'olive était associée à un risque plus faible de mortalité totale et spécifique à une cause.


B. Effet de l'huile d'olive extra vierge et du beurre sur la fonction endothéliale dans le DIABÈTE DE TYPE 1


→ Cette étude avance que les sujets atteints de diabète de type 1 ont un risque plus élevé de développer une maladie cardiovasculaire et présentent un dysfonctionnement endothélial, une manifestation précoce de l'athérosclérose (durcissement des artères) dans les premières années de la maladie.


→ Cette étude visait à évaluer si l’huile d’olive extra-vierge et le beurre influencent la fonction endothéliale (le tissu des vaisseaux et de la paroi interne du cœur) chez les sujets atteints du diabète de type 1 lorsqu'ils sont ajoutés à un repas unique à index glycémique élevé (riche en sucre).


→ Avant et après chaque repas testé à différents moments, tous les sujets (10 sujets atteints du diabète de type 1 et 6 sujets sains) ont subi une évaluation de la fonction endothéliale par la technique de dilatation médiée par le flux, des mesures du glucose et des lipides, et une évaluation de la vidange gastrique par ultrasons.


→ La dilatation médiée par le flux a significativement augmenté après le repas enrichi en huile d’olive extra-vierge par rapport au beurre chez les sujets atteints du diabète de type 1.


→ Chez les patients atteints du diabète de type 1, l'ajout d'huile d’olive extra-vierge au repas à index glycémique élevé a amélioré la fonction vasculaire par rapport au beurre, qui a des effets néfastes.


B. Effets gastro-intestinaux de l'huile d'olive extra-vierge associés à une glycémie postprandiale plus faible dans le diabète de type 1


→ La glycémie était plus faible après le repas avec huile d’olive extra vierge qu'après le repas avec beurre et même le repas faible en gras (low fat). L'utilisation d'huile d’olive extra vierge dans un repas riche en sucre atténue la réponse glycémique postprandiale précoce observée lorsque ce même repas est consommé avec une graisse faible ou du beurre.


C. Le chocolat enrichi en oleuropéine par l'huile d'olive extra vierge atténue l'hyperglycémie chez les patients diabétiques : Résultats d'une étude croisée post-prandiale de 2 heures en une seule fois


Cette étude voulait vérifier si la consommation d'un chocolat enrichi en oleuropéine (un polyphénol présent dans l’huile d’olive extra vierge) pouvait avoir des effets positifs sur la glycémie et les niveaux d'insuline chez des patients atteints du DIABÈTE DE TYPE 2 (25) et des sujets sains (20).


→ Dans le diabète de type 2, les comparaisons par paire ont montré que la consommation de chocolat enrichi en oleuropéine était associée à une augmentation significativement moindre de la glycémie par rapport au contrôle.


→ Après la prise de chocolat témoin (sans oleuropéine), une augmentation significative de la glycémie et des taux d'insuline a été observée.


D. Inhibition de l'agrégation du polypeptide amyloïde des îlots humains et de la toxicité cellulaire par l'oleuropéine et les dérivés de l'huile d'olive


→ La perte de la fonction des cellules β et la mort des cellules β est la caractéristique principale du DIABÈTE SUCRÉ DE TYPE 2. Une hypothèse pour le mécanisme de cette caractéristique est la formation d'amyloïdes par le polypeptide amyloïde humain des îlots de Langerhans.


→Malgré la prévalence mondiale du diabète de type 2, il n'existe aucune stratégie thérapeutique pour le traitement ou la prévention de l'amylose amyloïde.


→Des essais cliniques et des études de population indiquent les vertus saines du régime méditerranéen, en particulier de l'huile d'olive extra vierge que l'on trouve dans ce régime. Cette huile est très riche en composés phénoliques dont l'efficacité contre plusieurs maladies liées au vieillissement et au mode de vie a été démontrée.


→ L'oleuropéine, l'un des polyphénols les plus abondants dans l’huile d’olive extra vierge, a été signalée comme étant antidiabétique.


→ Certains des principaux dérivés de l'oleuropéine ont suscité un intérêt en raison de leurs effets multi-cibles, notamment l'interférence avec la voie de l'agrégation amyloïde.


→ L’oleuropéine inhibe la cytotoxicité induite par les agrégats du polypeptide amyloïde humain des îlots de Langerhans en protégeant davantage la membrane cellulaire de la perméabilisation, puis de la mort.


→ En outre, les auteurs de cette étude soutiennent la possibilité de valider et d'optimiser l'utilisation pharmacologique possible des polyphénols de l'huile d’olive extra vierge non seulement pour la prévention et la thérapie du diabète de type 2 mais également pour de nombreuses autres maladies liées à l'amyloïde, dont la maladie d’ALZHEIMER caractérisée par la présence d’agrégats du peptide amyloïde bêta.


CONCLUSION


Hippocrate est toujours d’actualité. N’affirmait-il pas, déjà à son époque, que « la bonne santé implique une prise de conscience des pouvoirs des aliments naturels ou transformés » ?


Aujourd’hui, des scientifiques parle de l’huile d’olive extra vierge comme d’un exemple d'aliment « nutraceutique » ou « fonctionnel » dès l'enfance, qui est l'un des meilleurs médicaments pour retarder le vieillissement.

Ingrédient à part entière du régime méditerranéen, l'huile d'olive extra-vierge a toujours été considérée comme une voie intermédiaire entre l'alimentation et la médecine. Il est de plus en plus évident que ses avantages pour la santé sont liés à des composants spécifiques à l’action cardioprotectrice, antihypertensive, antithrombotique, antioxydante, anti-inflammatoire et anticarcinogène.


Ce sera le sujet de notre prochain blogue.


D’ici là, soyons assurés que l'huile d'olive extra vierge est le meilleur cadeau nutritionnel que nous puissions nous offrir.


© 2022 Danièle Starenkyj

RÉFÉRENCES

1. Antonio Cutruzzola et coll., Effect of Extra Virgin Olive Oil and Butter on Endothelial Function in Type 1 Diabetes, Nutrients, juillet 2021.

2. Lutgarda Bozzetto et coll., Gastrointestinal effects of extra-virgin olive oil associated with lower postprandial glycemia in type 1 diabetes, Clin Nutr, décembre 2019.

3. Maria Del Ben et coll., Oleuropein-enriched chocolate by extra virgin olive oil blunts hyperglycaemia in diabetic patients: Results from a one-time 2-hour post-prandial cross over study, Clin Nutr, juillet 2020.

4. Ali Chaari, Inhibition of human islet amyloid polypeptide aggregation and cellular toxicity by oleuropein and derivatives from olive oil, Int J Biol Macromol, novembre 2020.


132 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square