top of page
  • Danièle Starenkyj

DES REMÈDES VÉTÉRINAIRES MIRACULEUX POUR LES HUMAINS

Je vis à la campagne entourée de voisins fermiers d’une très grande gentillesse envers moi.


Un jour, me voyant grimacer alors que je marchais, l’un d’eux a demandé à mon mari ce que j’avais. Ce dernier s’empressa de raconter que ce matin tôt, faisant le tour habituel de mes fleurs, j’avais glissé sur des bordures de platebandes trempées de rosée et j’étais tombée à la renverse sur le dos. Et mon mari de dire avec inquiétude que je m’étais fait très mal.


Le voisin s’en alla sans mot dire mais il revint quelques heures plus tard avec un pot de crème qui, assura-t-il, me guérirait rapidement.


MA PREMIÈRE EXPÉRIENCE


L’application de cette crème sur mon dos fut ma première expérience avec un remède vétérinaire ayant ces indications :


« Soulage d’une façon rapide et efficace les douleurs rhumatismales, musculaires, arthritiques et les foulures et courbatures mineures. Un révulsif (décongestionnant) très effectif pour un massage qui réduira la congestion du pis (de la vache) et l’inflammation sur les pattes de chevaux. »


Je me mis à rire. Mon père ne disait-il pas que certaines personnes avaient besoin d’« un traitement de cheval » pour réagir et guérir ? Et, oui, la crème -- forte en salicylate de méthyle, menthol et eucalyptus -- fut drôlement efficace car mon mal de dos a vraiment disparu rapidement.

Désirant que mes enfants puissent profiter de cette crème, j’ai voulu en acheter, mais mon voisin de me dire que seuls les cultivateurs pouvaient s’en procurer. C’était une crème pour les vaches et les chevaux, et non pour les humains. C’était un produit vétérinaire et non médical. Ce jour, j’ai fait la rencontre de deux médecines.


MA DEUXIÈME EXPÉRIENCE


En écoutant des fermiers parler, je les entends mentionner avec enthousiasme un produit qu’ils utilisent pour nettoyer les pis de leurs vaches laitières ; mais aussi pour soigner des infections bactériennes, des blessures superficielles, des coupures, des écorchures, le moignon ombilical des veaux, les queues et cornes coupées, les blessures de castration ; et désinfecter la peau avant une injection ou opération chirurgicale.

Ils parlent de la povidone iodée. De quoi s’agit-il ?


→ La povidone iodée est un complexe chimique soluble dans l'eau, composé d'iode à 10 % et de polyvinylpyrrolidone.


→ La pharmacopée la décrit en ces termes :


« Antiseptique, bactéricide, virucide et fongicide à large spectre, la povidone iodée est un iodophore dont l’utilisation comme antiseptique à large spectre est reconnue, principalement pour le traitement de blessures contaminées ou pour la préparation préopératoire de la peau, des membranes muqueuses, et de la surface oculaire. Le complexe contient environ 10 % de l’iode active disponible.


Les solutions à base de povidone iodée libèrent progressivement de l’iode pour exercer un effet antimicrobien contre les bactéries, les champignons, les virus et les spores. »


Je me mets à réfléchir. Si cela est tellement bon pour les animaux, cela ne devrait pas être mauvais pour les humains ! Je fais une recherche et je suis renversée ! Voici quelques usages actuels en médecine de ce produit vétérinaire :


RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES


→ L'apparition récente (2019) d'entérocoques résistants à la vancomycine allonge la liste des antibiotiques auxquels les microbes sont maintenant résistants.


→ La povidone iodée est bactéricide contre de nombreux organismes multirésistants tels que Staphylococcus aureus, Pseudomonas, Enterococcus et Mycobacterium.


→ Outre l'absence de résistance signalée, les avantages de la povidone iodée incluent un excellent profil de sécurité et un large spectre d'action grâce à son action multimodale.


→ La povidone iodée est utilisée pour la décolonisation nasale en vue de contrôler et prévenir la propagation des infections à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM).


→ Des études ont montré que le lavage des mains avec des antiseptiques à base de povidone iodée est efficace pour la décontamination de la peau, tandis que les bains de bouche et les gargarismes à base de povidone iodée réduisent considérablement la charge virale dans la cavité buccale et l'oropharynx, mais aussi dans la sphère vaginale.


→ Une forte activité virucide a été observée contre des virus qui constituent une préoccupation mondiale importante, notamment l'hépatite A et la grippe, ainsi que les coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient et du syndrome respiratoire aigu soudain.


→ Des études ont confirmé que la povidone iodée inactive de nombreux virus respiratoires courants, dont le SRAS-CoV-1. La povidone iodée présente également un bon profil de tolérance muqueuse. Ainsi, un protocole de traitement prophylactique pour l'application de povidone iodée topique sur les voies aérodigestives supérieures dans la COVID-19 a été proposé.


LENTILLES DE CONTACT


→ L'utilisation de lentilles de contact est souvent associée à des infections de la cornée. Pseudomonas aeruginosa est la cause la plus fréquente des infections associées aux lentilles de contact. La povidone iodée à faible concentration présente une activité rapide à large spectre contre Psudomonas aeruginosa, tout en ayant qu'un profil de sécurité et de tolérance optimal.


CHIRURGIE MAMMAIRE


→ La Povidone-Iodine plutôt que l’irrigation antibiotique dans la chirurgie des implants mammaires est considérée comme « le renouveau de LA SOLUTION IDÉALE ».


→ Étant donné la résistance croissante aux antibiotiques -- pratiquement toutes les bactéries Gram-négatives sont maintenant résistantes à la bacitracine – en 2020, des auteurs acclament l’approbation par la FDA de la povidone iodée à 10 % dans les procédures d'implantation mammaire.


QUE DIRE ENCORE ?


→ L'importance de la povidone iodée a été soulignée par son inclusion dans la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé.


→ Depuis plus de 60 ans, il a été démontré que les formulations de povidone iodée limitent l'impact et la propagation des maladies infectieuses grâce à leurs puissants effets antiviraux, antibactériens et antifongiques.


→ Fait intéressant, en 1969, la NASA choisissait la solution antiseptique BETADINE® pour nettoyer la capsule d’Apollo 11 après son amerrissage, afin de détruire toute bactérie ayant pu avoir voyagé clandestinement.


→ La bétadine est la povidone iodée à 10 % médicale. On la trouve en vente libre.

MA TROISIÈME EXPÉRIENCE


Une amie me parle d’un produit phénoménal qui guérit en une nuit ses mains gercées. Je suis sceptique. Elle m’en donne un échantillon. Je ne l’emploie pas. Il reste là sur mon étagère sans bouger !


Récemment, mes lèvres très gercées m’agacent. J’ai beau y mettre huiles et crèmes hydratantes, rien n’y fait. Une nuit, je me rappelle du petit pot… Je m’en sers et en un temps record mes lèvres sont à nouveau saines et souples.


Ce produit, qu’est-il ?


LE BAG BALM


C’est un produit vétérinaire inventé en 1899 au Vermont pour les pis gercés des vaches, qui, depuis, soigne aussi les pattes des chiens. Par contre, il a trouvé plein d’autres usages humains dont les mains et les pieds secs et durcis et, c’est incroyable, les lèvres fendillées, craquelées, fendues à leur commissure.


Mais, ce baume est également étonnant pour la peau du visage au point que certaines actrices et chanteuses le proclament leur unique produit de beauté !


Après la chute des tours jumelles de New York le 11 septembre 2001, le Bag Balm a soulagé les pattes éraflées des chiens de recherche, qui parcouraient sans relâche les montagnes de décombres à la recherche de survivants.

Deux médecines ou une seule médecine ? Deux santés ou une seule santé ? Nous en parlerons prochainement.


© 2023 Danièle Starenkyj

RÉFÉRENCES

• Didier Lepelletier et coll., Povidone Iodine: Properties, Mechanisms of Action, and Role in Infection Control and Staphylococcus aureus Decolonization, Antimicrob Agents Chemother, 2020.

• Maren Eggers, Infectious Disease Management and Control with Povidone Iodine, Infect Dis Ther, 2019.

• Samantha Frank et coll., Povidone-Iodine Use in Sinonasal and Oral Cavities: A Review of Safety in the COVID-19 Era, Ear Nose Throat J, 2020.

• Peter Friedland et coll., In vivo (human) and in vitro inactivation of SARS-CoV-2 with 0.5% povidone-iodine nasal spray, Australian Journal of Otolaryngology, 2022.

• Castelnuovo S., Povidone Iodine 0.66% to Fight Pseudomonas aeruginosa in Contact Lens Wearer: A Case Report, Case Rep Ophthalmol, 2022.

• Tru Dang et coll., Povidone-Iodine versus antibiotic irrigation in breast implant surgery: Revival of the ideal solution, J Plast Reconstr Aesthet Surg,

 2020.

• Syed H. S. Naqvi et coll., Povidone-iodine solution as SARS-CoV-2 prophylaxis for procedures of the upper aerodigestive tract : a theoretical framework, Journal of Otolaryngologie, 2020.









670 vues

Comments


Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
bottom of page