• Danièle Starenkyj

DE CANCRES À GÉANTS – POSSIBLE ?

J’avais 14 ou 15 ans. Je venais d’entendre pour la première fois la voix de Gilles Vigneault chantant « Jos Montferrand1 ». J’en avais le cœur qui palpitait d’enthousiasme. Ce poète me disait qu’il n’y a pas de limites aux pensées infinies, celles qui nous étirent vers le haut et nous dilatent vers les autres.

Je viens de lire et entendre la voix d’hommes dont notre société est fière, dont elle vante l’influence, qu’elle cite en exemple. On ignorait, jusqu’à la parution de leur témoignage, qu’ils avaient pleuré à la maternelle, qu’ils avaient eu mal à la tête et mal au ventre au primaire, qu’ils avaient paniqué et déprimé au secondaire, et que brimés, humiliés, ils avaient, un jour, fui la prison éducative, faisant ainsi mentir les voix qui leur prédisaient l’échec s’ils n’avaient pas en poche, au temps prévu, le « sésame ouvre-toi » de la réussite -- le diplôme de la fin du secondaire.

Pourtant, ils étaient intelligents, très intelligents. Ils étaient doués, surdoués. Oui ils ont souffert. Ils ont tâtonné. Mais un jour, une main tendue leur a offert, dans un autre cadre éducatif, une relation affectueuse qui leur a permis de reconnaître leur valeur personnelle. Un regard bienveillant leur a fait croire qu’ils pouvaient vivre leur passion. Une tape sur l’épaule leur a transmis la motivation qui les a propulsés dans la vocation inscrite dans le tréfond de leur âme et qui, jusque-là, n’avait pu s’exprimer.

Dans un livre poignant LÂCHEZ PAS, LES GARS 2, ils sont douze hommes à témoigner de leur cancritude, de leur parcours scolaire douloureux, entêté, courageux, et finalement, de leur réussite personnelle, de leur accomplissement d’hommes au service altruiste de la société.

Ici comme ailleurs, et beaucoup plus qu’on ne le pense, et croit, il y a des Jos Montferrand -- des hommes « extrêmes », des hommes hors normes, des hommes plus grands que nature… Oh, que la voix de Gilles Vigneault réveille nos cœurs, qu’elle résonne dans nos écoles, et que sa poésie allégorique nous convainque :

à boire à même la rivière -- et non à la tasse ? -- à s’asseoir sur les montagnes – et non sur les bancs d’école ? -- à se laver dans l’océan – et non dans la cuvette ? -- à s’essuyer avec le vent – et non avec la serviette ? -- à s’éclairer avec la lune – et non à la chandelle ? -- les Jos Montferrand deviennent un GÉANT3.

Les psys obligeants diagnostiquent chez nos enfants hyperactivité, troubles de l’apprentissage, et autres troubles… Les profs dépassés parlent de rébellion, de fénéantise… Les parents affolés, malheureux, craignent qu’ils soient bons à rien, voués au BS, sans avenir. Que tous sachent que leur jugement pourra être renversé par d’autres voix qui permettront à ces écoliers désabusés de libérer leur plein potentiel et développer une expertise qui leur sera propre.

Si vous avez un fils ou un petit-fils qui ne cadre pas dans le moule scolaire, je vous en prie, lisez avec lui ce livre court, mais puissant, qui dit tout haut ce que des hommes sentent tout bas : l’uniformisation des intelligences et des sexes dans un seul modèle éducatif ne répond pas aux besoins de ceux qui ne peuvent se résoudre à être « standard ».

Notre monde parle d’innovation, clé de la prospérité future, dit-on. Il a donc besoin de géants ! Allons, donnons à nos enfants la place, l’espace, et l’invitation qui leur permettront de rêver autrement et sans traumatisme leur avenir, et de le réaliser. Cet avenir aura, à coup sûr, des dimensions créatives surprenantes parce que enracinées dans l’amplitude et l’élongation uniques de leur cœur et de leur esprit, l’un et l’autre, enfin motivés.

© 2019 Danièle Starenkyj 1. Figure québécoise légendaire par sa force, sa hauteur, et son zèle à défendre les siens. 2. François Cardinal, LÂCHEZ PAS, LES GARS ! Les éditions La Presse, 2019. 3. Chanson de Gilles Vigneault

113 vues
Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe