© 2017, crée par Chantale Coulombe

Le choc des émotions et la santé

 

Les émotions négatives : la peur, la jalousie, la colère, la haine, l’orgueil, la tristesse, l’envie, la méfiance, les mauvais soupçons, le mensonge, l’hypocrisie, bouleversent et provoquent des modifications biologiques qui affectent RÉELLEMENT tout l’organisme.

Elles provoquent : - des décharges d’adrénaline;

                               -  une production accrue de cholestérol;

                               - une augmentation de l’irrigation et de la contraction musculaire;

                               - un arrêt des ondes cérébrales.

 

Les émotions peuvent, par leur répétition ou leur constance, engendrer des lésions chroniques car elles ne provoquent jamais d’immunité, mais plutôt une véritable sensibilisation.

 

Les émotions affectent le système nerveux, les glandes endocrines, les appareils sexuel, digestif, locomoteur, urinaire, cardio-vasculaire.

 

Une étude a démontré l’effet de certaines émotions sur le temps de coagulation du sang. (Dr Match)

Chez 50 personnes normalement heureuses, il est de 8 à 12 minutes.

Chez 50 personnes normalement craintives, il se situe entre 4 et 5 minutes.

Chez 50 personnes très nerveuses, il varie de 1 à 3 minutes.

On voit ici comment il peut y avoir un lien direct entre une émotion et une maladie. Dans une artère déjà durcie ou rétrécie par un régime trop riche en graisses, un sang qui se coagule trop vite est un risque de thrombose (caillot sanguin).

 

L’Organisation mondiale de la Santé déclare qu’en 2020, les principales causes de mortalité et d’infirmités chez les hommes seront la crise cardiaque et la dépression (suicide). Derrière l’une et l’autre se retrouve le spectre hideux du stress, des émotions négatives non guéries.

 

Pour une bonne santé émotionnelle, il faut absolument guérir de son chagrin.

 

Chaque jour, dites MERCI pour la vie.

Consommez votre pain quotidien.

À chaque jour suffit sa peine. 

Acceptez d’abandonner votre peine. Dites-lui ADIEU.

 

 

 

© 2018Danièle Starenkyj

Références 

Yeagley, L.R., Guérir de son chagrin, Orion 

Hart, A.D., La dépression au masculin, Orion.

Starenkyj D., Le mal du gras, « Le stress, les émotions et le cholestérol », Orion.

Partagez sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

6/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square