© 2017, crée par Chantale Coulombe

BEAUTÉ. FERTILITÉ. ÉQUILIBRE MENTAL.

Parlons du zinc, cet oligoélément dont la carence alimentaire  induit des symptômes infiniment variés. 

 

◦ Un apport adéquat en zinc est indispensable pour la fertilité masculine. Dès l’âge de 12 ans, il faut un apport important en zinc pour favoriser le développement pubertaire du garçon. La prostate, les vésicules séminales, et les testicules concentrent une très grande quantité de zinc indispensable à leur développement et fonctionnement normaux.


◦ À l’âge adulte, la carence en zinc  est à l’origine de bien des infertilités et stérilités masculines, le zinc jouant un rôle clé dans la synthèse du sperme et de la testostérone, cette hormone agissant sur la fabrication et la motilité des spermatozoïdes.


◦ À l’âge mûr, la carence en zinc peut produire l’inflammation de la prostate, et favoriser son cancer.


◦ Le développement pubertaire de la fille exige un apport moindre en zinc, mais sa carence chez elle peut se manifester par de la tension prémenstruelle.


◦ Des expériences animales ont permis de constater qu’une carence sérieuse en zinc pouvait avoir un effet tératogène. Elle entrave le développement normal du fœtus. Elle cause plusieurs anomalies du travail et complications de l’accouchement.


◦ Le zinc joue des rôles indispensables dans le système immunitaire, et plus spécialement dans les fonctions des lymphocytes T. La carence en zinc, tout de suite après la carence en calories, est celle qui affecte le plus profondément le système immunitaire, et cela  à n’importe quelle étape de la vie fœtale, néonatale ou postnatale. Par exemple, la privation du colostrum (toujours très riche en zinc) entraîne une réduction importante de la réponse immunitaire, mais elle entrave aussi  la fixation du zinc par les intestins.  Or, la maladie cœliaque se développe sur une carence en zinc. Le zinc est antiallergique.


◦ Les signes d’une carence en zinc chez les hommes sont : des taches blanches sur les ongles, des vergetures sur les épaules, la poitrine, l’abdomen, les cuisses et les hanches, une absence de pilosité et un sous-développement des organes sexuels. Les femmes aussi présentent des taches blanches sur les ongles et des vergetures, souvent dès la puberté, et très couramment pendant la grossesse.


◦ La carence en zinc entraîne des déformations du goût (pica -- un goût morbide pour des substances non comestibles), la perte du goût (rien n’est bon), des nausées pendant la grossesse, et la perte de l’appétit (anorexie).


◦ De nombreuses anomalies du comportement ont pour toile de fond une carence en zinc : irritabilité, léthargie, dépression (particulièrement à l’adolescence). Certains auteurs parlent de nervosité intense, et même de psychose. 

 

Les causes les plus courantes d’une carence en zinc, outre une alimentation privée de végétaux entiers non raffinés – les seuls aliments « intelligents » et respectueux de notre écologie interne --  sont :

 

◦ une transpiration excessive par temps trop chaud, au cours d’exercices physiques violents, ou pendant les bains de vapeur ;


◦ les hémorragies gastro-intestinales (attention à l’allergie aux protéines bovines, à l’usage abusif d’aspirine) ;


◦ l’excitation sexuelle excessive  -- le zinc est excrété dans les sécrétions vaginales, les sécrétions prostatiques, le sperme, la sueur. Une seule éjaculation provoque la perte de 1,4 mg de zinc. Le cybersexe, un masque de la dépression masculine, selon le Dr A. Hart 1, provoque une addiction à la masturbation qui débouche sur une diminution importante de la libido, et de sérieuses pertes en zinc ;


◦ l’excès de fer alimentaire (celui qu’on ajoute aux produits raffinés). Le fer médicamenteux inhibe l’absorption du zinc. 

 

→ Voici quelques excellentes sources de zinc 2 dont les besoins quotidiens sont de 15 mg :


◦ 1 c. à s. de beurre d’arachide : 0,46 mg
◦ 3 c. à s. de farine de sarrasin : 0,48 mg
◦ ¼ tasse de germe de blé : 3,20 mg
◦ ¼ tasse de graines de citrouille : 2,40 mg
◦ ¼ tasse de graines de sésame entières : 6,50 mg
◦ 3 c. à s. de miso : 3,25 mg
◦ 4 tranches de pain de blé intégral : 1,10 mg
◦ 1 tasse de petits pois verts cuits : 2,10

 

→ Et une recette simple :

 

CRÈME AUX GRAINES DE SÉSAME 3


Mélanger jusqu’à consistance onctueuse :
1 tasse de graines de sésame entières (non décortiquées et donc brunes ou noires)
1 tasse d’eau chaude
Ajouter :
1 à 2 c. à s. de miel ou sirop d’érable
1 c. à thé de vanille
Délicieux sur une salade de fruits, des céréales chaudes, du pain complet, etc.


1. Hart A., LA DÉPRESSION AU MASCULIN, Orion, p. 102-108)
2. Starenkyj D., DEVENIR PARENT, Orion.
3. Starenkyj D., LE BONHEUR DU VÉGÉTARISME, Orion, p. 129.
Danièle Starenkyj© 2018

 

 

 

Partagez sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

6/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square