© 2017, crée par Chantale Coulombe

CATAPLASMES DE CHARBON ET CELLULITES : L’ESTHÉTIQUE ET L’INFECTIEUSE

La cellulite esthétique inquiète surtout les femmes qui, depuis le début du 20e siècle, suivent des modes qui découvrent de plus en plus de peau, mais la cellulite infectieuse s’attaque tant aux hommes qu’aux femmes. La première est généralement bénigne. La deuxième est extrêmement dangereuse.

 

La cellulite esthétique a une composante génétique largement aggravée par un style de vie caractérisé par la malalimentation : excès de sel (soit plus de 3 à 6 g par jour), abondance de produits sucrés, carence notoire d’aliments riches en fibres (céréales complètes, légumes et fruits), excès de graisses ; la consommation de café, d’alcool et de tabac ; la prise de contraceptifs oraux, d’antihistaminiques, de corticostéroïdes. On doit aussi nommer l’insuffisance d’exercice (rappelez-vous combien monter et descendre des escaliers est bénéfique), les vêtements serrés qui entravent la circulation sanguine dans le bas du corps, et, bien sûr, le stress qui produit beaucoup d’adrénaline et de cortisol et favorise la rétention d’eau, l’augmentation du stockage des graisses et une élévation du taux de sucre dans le sang. La cellulite esthétique est caractérisée par de l’inflammation et la rétention d’eau dans les tissus. Elle peut causer des lourdeurs dans les jambes, des crampes, et une hypersensibilité des zones affectées. Officiellement et honnêtement, il n’y a pas de remède efficace et définitif à ce problème en dehors d’un changement de style de vie soutenu. Les interventions cosmétiques, les crèmes, les massages de tout calibre, etc., n’ont, dans les meilleurs cas, que des résultats superficiels et temporaires. 

 

 

La cellulite infectieuse (érysipèle) affecte plus facilement les individus immunodéprimés, diabétiques, alcooliques. Il s’agit d’une infiltration microbienne sur et sous la peau au niveau du cou, du visage, des oreilles, des paupières, ou des membres inférieurs. Elle se déclare localement par des rougeurs, une forte chaleur, des douleurs souvent intenses, et un gonflement. Sa prévention passe par une hygiène rigoureuse des mains, et l’évitement de blessures, égratignures, écorchures, mais aussi, absolument, par la correction de l’état de santé (grâce à un style de vie sain). C’est une affection dangereuse qui exige habituellement une antibiothérapie générale urgente, mais efficace.

 

Le Dr Agatha Thrash1, anatomopathologiste et spécialiste en médecine préventive, a beaucoup utilisé le charbon végétal activé dans sa pratique, et a rapporté des centaines de cas de son utilisation efficace par voie orale mais aussi topique. Que ce soit dans le cas d’une cellulite esthétique ou infectieuse, le Dr Thrash a eu d’excellents résultats avec des cataplasmes de charbon pour réduire l’inflammation et apaiser en quelques minutes la douleur.

 

COMMENT FAIRE UN CATAPLASME DE CHARBON2, 3 


Fabriquer une pâte avec :


* 1 partie de graines de lin moulues
* 3 parties de charbon activé en poudre
* Juste assez d’eau pour faire une pâte facile à étaler mais qui ne coule pas.
Le cataplasme, épais d’un demi-centimètre, doit recouvrir complètement et dépasser légèrement la partie affectée. L’étaler sur la peau directement s’il n’y a pas de blessure ou, dans le cas contraire, sur une feuille de papier tissu mouillée et repliée sur le cataplasme. Recouvrir le tout d’une pellicule de plastique alimentaire pour conserver l’humidité. Le cataplasme peut être gardé en place pendant 8 heures puis remplacé par un autre. Les cataplasmes peuvent être préparés d’avance et congelés.

 

©2018 DANIÈLE STARENKYJ
1. Thrash A. et Thrash C., Home Remedies, Yuchi Pines Institute, 1981.
2. Starenkyj Danièle, Mon petit docteur, Orion, 2017.
3. Voir, dans mes blogues, les articles et les témoignages antérieurs sur le charbon. 

Partagez sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

6/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square