© 2017, crée par Chantale Coulombe

À MANGER VERT ON PENSE PLUS CLAIR

C’est à Babylone, sous le règne de Nabuchodonosor, cinq siècles av. J.-C., qu’eut lieu le premier essai clinique en nutrition humaine consigné. Le roi de cet empire avait pour coutume, lors de ses conquêtes, de déporter des jeunes, puis de les assimiler afin d’en faire une élite à son service. Sa méthode consistait à changer leur nom, à les nourrir des meilleurs mets de sa table, et à les éduquer dans tous les arts et connaissances de sa civilisation.

 

Les jeunes prisonniers qui avaient fait le trajet -- de leur pays conquis jusqu’au royaume du maître du monde à l’époque --  à pieds et enchaînés, arrivaient à destination amaigris, épuisés et angoissés. Devant l’offre du roi de manger à sa table, tous les jeunes soupiraient de soulagement. Ils acceptaient volontiers les mets gras, variés, étranges, et le vin qui leur étaient présentés avec générosité et en abondance. Étonnamment, quatre jeunes refusèrent absolument ces viandes et supplièrent l’intendant en charge de leurs rations d’accepter l’essai clinique suivant : qu’on leur permette de ne manger PENDANT DIX JOURS que des végétaux et de l’eau. Après quoi, on verra bien. L’intendant hésite : comment avec un tel régime ces jeunes émaciés vont-ils pouvoir reprendre des forces ? À sa grande surprise, « au bout de dix jours, ils avaient meilleurs visages et plus d’embonpoint que tous les jeunes gens qui mangeaient les mets du roi ». L’épreuve fut concluante et pendant trois ans encore – le temps alloué pour leur acculturation --  ils purent poursuivre leur régime de ZEROIM – littéralement « ce qui pousse après avoir été semé » – leur régime de céréales complètes, de légumineuses, de légumes, arrosé d’eau fraîche. 

 

Les résultats au bout de ce stage de trois ans ? Le texte historique se lit ainsi : « Le roi s’entretint avec eux ; et parmi eux tous, il ne s’en trouvait aucun comme Daniel, Hanania, Mishaël et Azaria. Ils se tinrent donc devant le roi. Sur tous les sujets qui réclamaient de la sagesse et de l’intelligence, et sur lesquels le roi les interrogeait, il les trouva dix fois supérieurs à tous les mages et les envoûteurs – l’élite intellectuelle babylonienne --  qui étaient dans tout son royaume. Telle fut l’existence de Daniel jusqu’à la première année du roi Cyrus » -- le roi de Perse1.

 

Qu’est-ce à dire ? L’étude réunissait un groupe expérimental et un groupe de contrôle, l’un et l’autre identiques sur tous les paramètres, sauf en ce qui concerne l’agent causal supposé pour le groupe expérimental, soit un régime 100 % à base de végétaux non transformés et dépourvu d’alcool et de toutes autres drogues. Et elle avait été concluante au-delà de toute attente. Mon père, fondateur du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS), m’a lu cette expérience alors que j’étais jeune adolescente. Il l’avait lui-même lue alors qu’il était jeune adulte. Il avait ainsi décidé d’en appliquer les principes… à une époque où ne pas manger de produits animaux était plus ou moins synonyme de folie expérimentale. Aujourd’hui, un régime végétal est une forme d’alimentation basée sur les données probantes de la science et sur l’expérience positive de millions d’individus dans le monde entier. Alors, n’hésitez plus à vous joindre à cette forte cohorte qui ne cesse de vérifier qu’à manger vert on pense plus clair.

 

©2018DANIÈLE STARENKYJ

1. Pour un exposé plus large de ce récit, voir LE BONHEUR DU VÉGÉTARISME, Avant-propos, Orion.

Partagez sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

6/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square