© 2017, crée par Chantale Coulombe

UN ANTIMOUSTIQUE BIO-ÉCOLO-ÉQUITABLE ?

 

Les insectes piqueurs ne s’intéressent pas à moi. Ils me tournent autour mais ne se posent pas. Certaines personnes semblent les attirer comme un aimant. Pourquoi ? On nous dit que ces insectes sont captivés par les couleurs fortes – le noir, le bleu marin et le rouge – et moins par les couleurs claires – le blanc en particulier. Ils ont aussi un odorat puissant et ils raffolent du dioxyde de carbone qu’expirent en plus grande quantité les personnes fortes et les femmes enceintes, et par l’acide lactique et l’acétone, ces produits mal dégradés en présence d’un métabolisme du glucose perturbé – pré-diabète et diabète mal contrôlé. 

 

Et puis, c’est prouvé, la consommation d’alcool stimule l’attraction des moustiques et donc les risques de contracter des maladies parasitaires ou infectieuses comme le paludisme, la fièvre de Dengue, la fièvre jaune et d’autres encéphalites1. Alors que le virus Zika remplit d’effroi des populations entières peut-on se tourner vers un antimoustique inoffensif pour l’individu et l’environnement ? Dans la foulée des timbres à la nicotine, et des timbres contraceptifs, il existe maintenant des timbres à la vitamine B1. Ils exploitent eux aussi la voie transdermique pour apporter au sang les bienfaits de la vitamine B1 (thiamine) en tant qu’antimoustique : elle dégage par la peau une odeur que les moustiques détestent, mais imperceptible pour les humains. 

 

La vitamine B1 joue un rôle principal dans la production d’énergie au niveau cellulaire, dans le métabolisme du glucose et la transformation des hydrates de carbone. Elle est indispensable pour le fonctionnement du système nerveux et de bonnes capacités cognitives, particulièrement chez les enfants. Sa carence ou insuffisance est dangereuse pour les muscles du cœur, de l’estomac, et de l’intestin. Fatigue, perte de l’appétit, douleurs musculaires, crampes, troubles de la sensibilité, de la mémoire et de la concentration sont des signes courants d’une carence subclinique en vitamine B1 dans notre société. Vitamine abondante dans les légumes verts, les noix, les graines et particulièrement les céréales complètes – pain intégral, pâtes complètes, riz brun, flocons d’avoine, légumineuses, etc.— elle est rapidement dilapidée par la consommation de sucre, de café et de boissons à base de caféine, de thé (tannins), d’alcool, de nicotine, d’antiacides, de crustacés, de poissons crus. 

 

Alors on fait la charge en vitamine B1 ou thiamine avant l’arrivée des insectes piqueurs ? On met de côté résolument les antialiments. On se tourne vers les céréales complètes-complètes, et on ajoute à sa routine quotidienne cette recette toute simple : on se régale avec deux cuillères à soupe de levure nutritionnelle par jour ajoutées à du bouillon de légumes – très bon --, dans les sauces à salade, les ragoûts, ou juste dans un petit peu d’eau ou de jus pour ceux qui n’en n’aiment pas le goût, et veulent l’avaler rapidement. Bravo ! Qu’on l’aime ou pas, elle nous fait un bien immense. À chasser les moustiques, la levure chassera aussi la déprime. Essayez, vous verrez. 

©2017

 


1. Shirai O., et coll., Alcohol ingestion stimulates mosquito attraction, J Am Mosq Control Assoc, 18 (2), 91-6, juin 2002.

 

Partagez sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

6/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square