Rechercher
  • Danièle Starenkyj

LE RÉGIME MÉDITERRANÉEN : les secrets oubliés de ses nombreux bienfaits

En 2010, l’UNESCO classait le RÉGIME MÉDITERRANÉEN sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il est très important de comprendre que le régime ainsi dénommé est le régime des peuples vivant sur le pourtour méditerranéen AVANT 1950 1:


• Jusque-là, ces pays connaissent encore une économie paysanne et agricole. Ils produisent leurs propres céréales et légumineuses, leurs légumes, leurs fruits et leurs noix. Même leur sel est ramassé sur les rochers des rivages. • L’agriculture n’est pas encore mécanisée. L’exercice physique de ces peuples est donc intense. Tous les travaux sont faits à la main. Ils marchent une moyenne de 13 km par jour. • Ces peuples sont encore religieux et observent de nombreux jeûnes rituels qui limitent la consommation de produits animaux, soit : six semaines avant Pâques, deux semaines avant le 15 août, 40 jours avant Noël, les vendredis, et pour les plus pieux même les mercredis, hebdomadaires. À faire le compte, tout près de la moitié de l’année, ces peuples sont VÉGÉTALIENS, soit abstinents de viandes et sous-produits animaux (lait, fromages et œufs) mais aussi abstinents de sucre et d’alcool.

Le régime méditerranéen est donc un mode de vie autant qu’une tradition alimentaire : La vie est physiquement très active et l’alimentation est largement végétale, frugale, locale, saisonnière, et conviviale – manger est un acte familial et social qui cimente les générations et perpétue les traditions. Et, soulignons-le pour le retenir, ce sont ces éléments d’une vie nourrissant les quatre dimensions de l’être humain -- physique, psychologique, sociale et spirituelle -- qui sont le véritable secret des bienfaits scientifiquement prouvés du régime méditerranéen.


Si, aujourd’hui, le régime méditerranéen n’est plus vraiment ce qui l’a rendu célèbre, les peuples de ces pays ensoleillés n’ayant pas échappé à la mondialisation du mode de vie moderne, il conserve quand même certaines caractéristiques très saines, dont :


• une abondance de légumes et fruits frais • l’huile d’olive • les verdures sauvages et cultivées (épinard, pissenlit, mâche, etc.) • l’ail, les aromates, et le CITRON.


Nous parlerons des bienfaits reconnus du citron et donnerons deux recettes simples dans le prochain blogue.


© 2020 Danièle Starenkyj

1. Sophie Coavaux, Le mythe du régime crétois, en ligne le 21 juin 2016, consulté le 3 février 2020.

209 vues

© 2017, crée par Chantale Coulombe