© 2017, crée par Chantale Coulombe

Noël… c’est l’hiver. Nouvel An… c’est encore l’hiver. Notre monde illumine cette saison, mais, pour beaucoup, elle est synonyme de grisaille, de glace, de vent, de froid mordant, de noirceur, mais aussi de douleur : L’enfant chéri s’est fracassé un genou à ski, le pare...

Un gâteau sans crémage ni glaçage au goût robuste du terroir et qui rappelle d’autres souvenirs quand on le mange en sirotant un café de céréales torréfiées, ce café des pauvres autrefois -- mais qui n’en perdaient pas leur sommeil.

¼ tasse de margarine végétale non hyd...

Pour mes beaux-parents qui ont connu, pour ma belle-mère, les camps sibériens, puis pour mon beau-père et elle, les camps de travail allemands, le pain de seigle noir leur rappelait de douloureux souvenirs, soit qu’ils en aient été privés, soit que, tout sec, c’était l...

Il n’y a pas de repas festif sans champignons. Ma belle-mère en séchait de bonnes quantités et en  mettait également en conserve. Chaque automne, elle m’en offrait généreusement plusieurs gros pots. La saveur de ces champignons cueillis dans la nature était inégalable.

...

Les betteraves sont un légume très utilisé en Ukraine. Elles donnent au bortsch sa belle couleur rouge. C’est un légume riche dont la médecine reconnaît aujourd’hui la puissante fonction épigénétique. C’est une excellente source de bétaïne, un donneur de méthyle qui a...

HOLUBTSI – un délice dont nos enfants se régalaient quand nous allions visiter leurs grands-parents qui vivaient sur leur ferme comme dans leur pays d’origine : ils produisaient leurs propres graines, cultivaient tous leurs légumes et petits fruits, ramassaient leurs c...

Bien des gens me demandent d’où vient mon nom. Je réponds que je porte fièrement le nom de mon mari qui est d’origine ukrainienne. Alors ce Noël, nous avons décidé de faire un repas de gastronomie ukrainienne et de nous souvenir de ce peuple courageux, qui a donné nais...

On le savait il y a déjà 40 ans 1. Mais on l’a oublié. À cette époque, le psychiatre Harvey M. Ross, plutôt que de sonder l’inconscient de ses patients, leur faisait passer un test visant à vérifier leur glycémie. Il avait reconnu dans sa pratique que l’hypoglycémie –...

Au 19e siècle, on a trouvé la solution nutritionnelle à de graves maladies mystérieuses qui décimaient des équipages de marins en mer, des populations asiatiques, des esclaves ne recevant presque que du maïs à manger, des enfants élevés dans les taudis des villes de la...

Please reload

Posts à l'affiche

L’ALCOOL PLUS FUNESTE QUE LA CRISE CARDIAQUE

06/23/2017

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives