LA VITAMINE B1, LE CŒUR ET LE SYSTÈME NERVEUX

Pain blanc, pâtes blanches, farine blanche, sucre blanc, riz blanc, orge perlé figurent largement au menu quotidien d’une vaste population mondiale qui, par le biais de l’industrie meunière, consomme des céréales dégermées. La survenue d’une étrange maladie dans les pays asiatiques appelée BÉRIBÉRI -- et dont on a activement cherché la cause -- a permis la mise en évidence de la vitamine B1, dite thiamine, présente dans le germe des céréales. Cette découverte fut à l’origine d’un concept révolutionnaire, mais toujours encore rarement envisagé en première instance, à savoir l’existence de facteurs nutritionnels indispensables à la vie que l’humain doit absolument trouver dans son alimentation

Les épices de feu et votre santé

Le goût piquant – pardon il n’existe pas. Il faut parler de sensation piquante, en fait de cette sensation nerveuse qui touche le nerf trijumeau et active les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche. Oui, c’est pour ça que vous éternuez, mouchez, pleurez et cherchez à éteindre le feu qui éclate dans votre bouche lors de la consommation d’un mets épicé, avec, entre autres, du piment fort, et divers poivres. Je vais sur un site offrant la vente de piments – plus ou moins forts selon l’échelle de Scoville (les poivrons offrent 0 unités de Scoville mais certains piments peuvent aller jusqu’à 1500 et 2000 unités Scoville, (et certaines nouvelles variétés font infiniment plus). Je m’arrête à la

Le QUAND manger

Nous sautons le petit déjeuner, nous mangeons sur le pouce le midi, et nous faisons finalement le plein le soir. Or, le repas du soir riche en protéines et en graisses est la plaie de notre monde moderne. Nous suivons les rythmes sociaux qui vont à l’encontre des rythmes biologiques inscrits dans notre corps. Il faut remettre cela à l’endroit. C’est le souci de la chronobiologie, ou la science des temps, qui révèle l’importance absolue du QUAND manger. Principes généraux du QUAND manger santé 1. Prendre trois repas équilibrés par jour à heure fixe. 2. Aucun grignotage entre les repas. 3. Prendre un petit déjeuner très copieux. 4. Prendre un dîner copieux. 5. Prendre un souper léger. 6.

LE TRAVAIL… C’EST LA SANTÉ ?

CE N’EST PAS CE QUE PENSE UNE FORTE MAJORITÉ DE LA POPULATION ACTIVE MONDIALE. En effet, un sondage Gallup 2014 rapporte que 80 % de la population adulte mondiale déclare être « ACTIVEMENT DESengagée » de son travail quotidien, alors que seulement 13% de cette même population se dit être juste « engagée au travail »1. Pas de passion dans un groupe comme dans l’autre. Rien dans leur domaine ne les intéresse vraiment. Les travailleurs, peu importe leur niveau de responsabilité ou leur revenu, ont perdu fierté, joie, enthousiasme dans leur emploi. Altérée dans sa personnalité, cette majorité de travailleurs a cessé d’aimer ce qu’elle fait 38, 40 et 50 heures et plus, par semaine, pour gagner

Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe