DES ZÈBRES OU DES CHEVAUX ?

Être dans le Vieux Paris – ou le Vieux Londres, ou le Vieux Montréal ou encore le Vieux Québec -- et entendre des bruits de sabots derrière soi… À quoi faut-il penser ? Bien sûr, il s’agit de carrioles à chevaux promenant des amoureux… et absolument pas d’un troupeau de zèbres nous fonçant dessus ! Cet aphorisme est souvent cité aux jeunes internes en médecine anglo-saxons pour les inviter à prendre en considération la cause la plus probable avant de diagnostiquer en premier une maladie rare. J’y vois une invitation au bon sens qui a toujours ses racines dans la simplicité. Aller du simple au complexe, n’est-ce pas là une démarche logique ? Imaginer d’emblée le pire tue l’espoir et très sou

LE SEL DE LA TERRE

Cette expression, qui reprend une image biblique, reçoit dans le dictionnaire LE PETIT ROBERT, cette définition : « l’élément actif, le ferment, l’élite ». De quoi flatter -- ou mieux, responsabiliser -- ceux qui se l’approprient ! Le sel a façonné l’Histoire. La taxe sur le sel – la gabelle – a entraîné la Révolution française. On se souvient de la Marche du sel de Gandhi, prélude pacifique à l’Indépendance de l’Inde. La grande muraille de Chine a été financée avec le sel. Les canaux de Venise, qui aujourd’hui lui donnent son charme romantique, sont d’anciens marais salants qui ont fait sa fortune entre le 9e et le 15e siècle. Mais notre société postmoderne voue au sel une méfiance inquièt

BÉNÉFICE DE L’UTILISATION DU CHARBON ACTIVÉ UN AUTRE BEAU TÉMOIGNAGE

Chère Madame Starenkyj, Je tiens à vous remercier d'avoir écrit "Mon Petit Docteur" qui décrit les nombreux bienfaits du "Charbon végétal activé" car cette découverte a été pour moi un véritable trésor et se trouve à la portée de tout le monde. Après avoir lu votre livre, j'ai pu profiter plusieurs fois des bienfaits du charbon végétal activé car je voyage souvent accompagnée d'un groupe d'amies dans des pays plus à risques comme l'Egypte, la Jordanie, l'Inde et beaucoup d'autres et je vous dirai que, depuis que je l'apporte avec moi dans mes bagages, cela m'a permis de ne plus être incommodée par quoi que ce soit : exemple intoxication,diarrhée, gastro, indigestion etc. C'est vraiment incro

UN AMOUR DE TABLIER

J’aime les tabliers. Ma mère en portait toujours un quand elle faisait à manger. Elle en avait plusieurs : ceux en toile pour la semaine, et un ou deux en dentelle pour quand elle recevait des invités. Maman était une excellente hôtesse, et son tablier de guipure blanc immaculé rehaussait ses jolies robes chic. Mon père aimait citer ce vieux proverbe, chaque fois qu’il voyait ma mère avec la poche de son tablier pleine : « Une femme porte plus hors de la maison dans son tablier qu’un homme avec un chariot n’en peut porter dedans. » Quel bel hommage à l’intelligence industrieuse des femmes ! Quelle humilité admirative de l’homme envers la femme à une époque où chacun était appelé à jouer son

LES HOMMES NE PLEURENT PAS

Ils noient leur peine. Ils diluent leur peine. Ils masquent leur peine. Pourquoi ? Parce qu’« il y a des différences nettes dans les comportements entre les sexes en psychiatrie et en psychologie ». (Dr Olivier Dubois, psychiatre, LCI, 7 avril 2017) En 2001, le Dr Archibald D. Hart, spécialiste en psychologie clinique, publiait un livre de pointe dans lequel il a eu l’audace de proposer un nouveau paradigme, à savoir que les dépressions de l’homme sont complètement différentes des dépressions de la femme. Les dépressions masculines ne répondent à aucun des critères cliniques standard. Elles passent donc inaperçues à leurs propres yeux, aux yeux de leurs proches, et aux yeux des médecins. « I

UN HEUREUX TÉMOIGNAGE

Chaque fois que quelqu'un dans mes conférences arrive avec un vieux Le bonheur du végétarisme tout jauni et taché d'huile ou autre chose, je suis émue d'y lire l'affection que cette personne a porté et porte encore à ce livre sorti en 1977. Mais maintenant que j'ai une page d'auteur sur Facebook, c'est par elle que me parviennent des messages comme celui-ci avec photos à l'appui ! Bonsoir madame, je vous écris pour vous partager ceci: J'ai acheté ce livre en 1980 et l'utilise encore aujourd'hui. Un incontournable. Merci. Normand Ouellette Combien cela m'émeut ! J'en suis tout étonnée.. Crédule alors que je le formulais, mon désir de faire du bien, d'éduquer, d'améliorer un peu les ch

LES 3 D DE LA MONOTONIE ALIMENTAIRE

Il était un temps où des populations entières furent frappées d’une étrange maladie dont le tout premier symptôme était une peau sèche. Apparue en Italie dans les populations pauvres, on lui donna le nom de pellagre, soit pelle (peau)- agra (rêche). La maladie se manifesta aussi en Amérique chez les esclaves noirs chichement et exlusivement nourris de « bouillie maïs », de mélasse et de lard. Le maïs, dans un premier temps, fut incriminé mais assez rapidement, on comprit que le problème se situait au niveau de la monotonie, de l’absence de variété dans une telle ration. En effet, partout où le même maïs était consommé avec de la verdure, soit du chou cavalier (chou collard), les populations

NOTRE CHANT DANS LA NUIT

On dit qu’il est impossible d’apprendre à chanter à un oiseau en cage tant que parviennent à son ouïe d’autres mélodies, d’autres sons, d’autres voix. Sans cesse distrait, il n’arrive à retenir que des fragments. Un trille de ceci. Une roulade de cela. Le morceau tout entier lui échappe. Il ne peut le répéter. Alors le maître, qui croit en la capacité de son oiseau de chanter, prend sa cage, la couvre d’un tissu et la met dans un endroit obscur. Là, l’oiseau n’entend alors que la mélodie qu’il doit apprendre. Après un temps d’agitation et d’abattement, il essaie de la vocaliser. Il s’arrête et recommence jusqu’à ce qu’il puisse la chanter sans hésitation. C’est alors que son maître le remet

UN ANTIMOUSTIQUE BIO-ÉCOLO-ÉQUITABLE ?

Les insectes piqueurs ne s’intéressent pas à moi. Ils me tournent autour mais ne se posent pas. Certaines personnes semblent les attirer comme un aimant. Pourquoi ? On nous dit que ces insectes sont captivés par les couleurs fortes – le noir, le bleu marin et le rouge – et moins par les couleurs claires – le blanc en particulier. Ils ont aussi un odorat puissant et ils raffolent du dioxyde de carbone qu’expirent en plus grande quantité les personnes fortes et les femmes enceintes, et par l’acide lactique et l’acétone, ces produits mal dégradés en présence d’un métabolisme du glucose perturbé – pré-diabète et diabète mal contrôlé. Et puis, c’est prouvé, la consommation d’alcool stimule l’attr

Posts à l'affiche
Posts récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017, crée par Chantale Coulombe